Serge Dubé

L'accent mis sur la qualité de vie à Saint-Paulin

La qualité de vie est le thème qui guidera les élus de Saint-Paulin dans l'application du plan stratégique de développement de la municipalité, un plan axé sur les personnes.
Après avoir tenu plusieurs consultations citoyennes, le conseil de Saint-Paulin a adopté mercredi ce plan d'action qui sera en vigueur jusqu'en novembre 2017, soit jusqu'aux prochaines élections municipales. L'objectif d'améliorer la qualité de vie ressort clairement des consultations menées au fil des derniers mois, constate le maire, Serge Dubé.
«Les gens sont satisfaits en général des services, des infrastructures, du matériel. Ils ont maintenant le goût qu'on investisse sur la qualité de vie. C'est pour ça que le concept du plan est de travailler pour une Municipalité plus attentive aux personnes, raconte M. Dubé, très satisfait de la bonne réponse des citoyens, autant pour le nombre de participants que pour la qualité du travail abattu.
Les projets qui se dégagent des consultations sont nombreux. Dans cette liste, un projet d'envergure pointe à l'horizon et c'est la construction d'une résidence pour personnes âgées. Ce projet s'inscrit dans la volonté d'améliorer les services de proximité.
«Il y a un comité ad hoc formé spécialement pour ce projet, confie M. Dubé. On veut passer à travers l'étude de faisabilité, réaliser les plans et l'étape du financement d'ici trois ans.»
Afin d'attirer de nouveaux résidents, Saint-Paulin planche sur la préparation d'un programme d'aide à l'accès à la propriété. La Municipalité veut également convaincre les gens qui travaillent à Saint-Paulin, mais qui habitent ailleurs, à devenir des résidents de l'endroit.
Le tourisme demeure un secteur à développer. Non seulement Saint-Paulin veut exploiter la rivière du Loup, elle veut faciliter la vie des touristes qui arrivent des grands centres en transport en commun: actuellement, ces gens doivent prendre un taxi pour faire le lien entre Louiseville et Saint-Paulin. La Municipalité veut bâtir un circuit de transport en commun avec la Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé.
Dans le domaine de la culture et des loisirs, la Municipalité va embaucher une ressource responsable de ce volet de la vie locale. Une société d'histoire sera mise en place, de même qu'un comité culturel de citoyens.
«On a beaucoup de demandes des citoyens pour développer la culture, ajoute le maire. On a de la demande pour des cours de musique, de danse, de chant, d'information, d'art culinaire.»
Programmes de réduction de consommation d'eau potable et de surveillance de quartiers et déneigement des trottoirs sont d'autres projets sur lesquels va travailler la Municipalité au cours des trois prochaines années. Mais tous ces projets ne seront pas la seule responsabilité des élus. La Municipalité souhaite la participation active des citoyens au sein de différents comités.
«La mobilisation des gens est le secret pour réaliser des choses, affirme le maire Dubé. On n'est plus à l'époque où on impose. Mais ça ne veut pas dire qu'on abdique notre pouvoir décisionnel.»
Cette volonté d'impliquer les citoyens est au nombre des grandes orientations du plan de développement, au même titre que la communication transparente entre le conseil et la population et une gestion axée sur les résultats.