Dans l'ordre habituel, on retrouve Marc H. Plante, député de Maskinongé, Raymond Beaudoin, directeur Incendie, et Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Des nouvelles pinces appréciées à Saint-Alexis-des-Monts

La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts pourra remplacer ses équipements de décarcération, désuets et en fin de vie utile, grâce à une aide financière de 19 495 $ de la part du gouvernement du Québec. C'est le député de Maskinongé, Marc H. Plante, qui en a fait l'annonce au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau.
«L'acquisition de ces nouveaux équipements en matière de sécurité incendie permettra à la municipalité de Saint-Alexis-des-Monts de continuer à offrir un service important et sécuritaire lors d'interventions sur le territoire de la MRC de Maskinongé qui connaît d'ailleurs un fort achalandage de villégiateurs et de touristes», a-t-il souligné.
Les nouveaux équipements serviront également à plusieurs municipalités environnantes, notamment Saint-Paulin, Sainte-Angèle-de-Prémont, Saint-Édouard-de-Maskinongé et une partie de Sainte-Ursule, ce qui permettra d'offrir le service de décarcération à une population de plus de 6000 personnes. Le coût total du projet s'élève à 38 990 $.
«Ce nouvel équipement était le bienvenu. Tout le monde au conseil était d'accord pour l'investissement. On intervient assez régulièrement avec les pinces», a commenté le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa, évoquant «l'immensité du territoire» et la Réserve faunique.
Le soutien gouvernemental provient du Fonds conjoncturel de développement. Celui-ci vise à soutenir des initiatives qui contribuent notamment au développement économique, social, culturel, touristique, environnemental et technologique et qui ne pourraient se réaliser sans sa contribution.