Marc H. Plante, député de Maskinongé, Paul Carbonneau, maire de Yamachiche et Larry McKinnon, copropriétaire du café La Bezotte.

Dépôt d’un plan de conservation

YAMACHICHE — Dix ans après que le ministère de la Culture et des Communications eut classé L’Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche site patrimonial, les propriétaires ont maintenant accès à un plan de conservation.

Vendredi, le député de Maskinongé, Marc H. Plante, et le maire de la municipalité, Paul Carbonneau, ont rencontré les propriétaires pour leur remettre un plan individuel pour chacune des maisons de briques rouges de la rue Sainte-Anne.

En effet, le 26 juin 2008, les 12 maisons en briques rouges de la rue Sainte-Anne, construites entre 1850 et 1900, ont été classées patrimoine.

Depuis, les propriétaires doivent respecter le caractère historique de ces propriétés et ils doivent rénover en s’assurant de ne pas déroger de l’aspect physique qu’avait chacune des maisons au moment de la classification en 2008. Une tâche complexe pour les propriétaires qui devaient s’adresser au ministère de la Culture et des Communications et à la Municipalité de Yamachiche chaque fois qu’ils désiraient apporter des modifications à leur maison. «Ce qui est beaucoup plus facile maintenant, c’est que les propriétaires pourront s’adresser seulement à la Municipalité. De plus, ils disposeront d’un plan bien défini pour leur résidence et ce sera beaucoup plus simple. C’est une annonce qui va changer leur quotidien», affirme M. Plante.

De son côté, le maire Paul Carbonneau a confirmé que la Municipalité allait participer financièrement. «Nous allons bonifier l’aide financière du gouvernement offert aux propriétaires qui désirent faire des travaux afin de mettre leur maison le plus conforme possible à ce qu’elle était au moment de la classification», souligne le maire. Est-ce que les concitoyens de ces résidents seront d’accord pour octroyer une aide aux propriétaires de ces 12 maisons? «Bien sûr, assure le maire, les gens sont fiers de ce patrimoine.»

Pour les propriétaires, ce plan vient simplifier les choses. Ouvert depuis un mois, le Café La Bezotte, est installé dans l’une des maisons patrimoniales de la rue Sainte-Anne. Les propriétaires ont indiqué que sept mois de travaux et plusieurs démarches ont été nécessaires pour créer ce lieu historique et unique. «Nous sommes vraiment fiers. Les touristes sont nombreux à venir voir l’enfilade et ils ne pouvaient pas entrer. Maintenant, ils le peuvent!», lance Larry McKinnon, l’un des propriétaires du café. Il ajoute que ce guide facilitera certainement la tâche des propriétaires qui désirent faire des rénovations.

Disposant d’une enveloppe de 35 M$, le ministère de la Culture et des Communications soutient financièrement les propriétaires québécois afin qu’ils soient les conservateurs de ces parcelles historiques du Québec. «Lorsqu’un propriétaire fait des rénovations, nous supportons la portion des coûts qui sont supplémentaires à une rénovation normale en raison du caractère historique de la maison», explique M. Plante.

Ces douze maisons qui bordent la rue Sainte-Anne, face à l’église et au presbytère sont reconnues comme l’une des plus grandes enfilades de maisons au Québec. «Et la plus belle!», conclut fièrement le maire.