Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

De l’ouverture pour Saint-Laurent Ouest

Louiseville — Après avoir annoncé son intention de ne pas prolonger son réseau d’égout vers le boulevard Saint-Laurent Ouest, le conseil de Louiseville va reconsidérer cette possibilité.

En décembre, le conseil affirmait vouloir limiter le prolongement de l’égout dans le secteur de l’avenue Royale et du boulevard Saint-Laurent Est. Le conseil a toutefois fait volte-face lors de la séance du conseil du 8 janvier. Il faut dire qu’une citoyenne du boulevard Saint-Laurent Ouest, Linda Boulard, a bien vendu sa salade lors de la période de questions.

Mme Boulard s’expliquait mal la décision de la Ville de mettre de côté la partie ouest du boulevard. Selon elle, si le projet est bon pour des citoyens de ces deux secteurs, il est aussi valable pour elle et ses voisins.

«On est des citoyens de Louiseville à part entière. Je ne vois pas pourquoi on serait exclu. On veut être desservi comme tout le monde. On n’est pas des deux de pique sur le boulevard Ouest.»

En décembre, Yvon Deshaies expliquait la position de la Ville en disant que le boulevard Saint-Laurent Ouest avait peu de maisons non conformes aux règles environnementales. Le maire de Louiseville a répété le même discours.

«Aux dernières nouvelles, il y a moins de preneurs et ça coûtait très cher d’aller vers le boulevard Ouest, soit environ 2,5 millions de dollars.»

Le maire a toutefois demandé l’avis de ses conseillers.

Tous ont manifesté le désir de réétudier la possibilité d’étirer le réseau qui arrête actuellement au Quillorama.

«C’est unanime. Le conseil a changé d’idée. On est ouvert à regarder cette possibilité. Mais il faudra avoir des subventions. S’il n’y en a pas, on n’y va pas.»

Cette nécessité de miser sur l’apport de financement des gouvernements supérieurs est valable pour tous les projets de prolongement du réseau d’égout. La Ville a toutefois prévu investir 500 000 $ dans le secteur de l’avenue Royale. Le même montant est planifié pour le secteur de Saint-Laurent Est.

Si jamais le conseil décide d’inclure le secteur de Saint-Laurent Ouest dans sa volonté de prolonger son réseau d’égout, Yvon Deshaies affirme qu’il faudra consacrer le même investissement.

«On ne peut pas donner pour Royale et pour le boulevard Est, et ne rien donner pour le boulevard Ouest. C’est une volonté d’être équitable pour tout le monde.»

M. Deshaies ne croit pas que cette décision va ouvrir la porte à de nouvelles demandes provenant de citoyens habitant d’autres secteurs sans égout municipal.