Une journée de glissade était organisée samedi à Maskinongé, une tradition instaurée et organisée par des citoyens.

Maskinongé: des glissades pour fêter l’hiver

Maskinongé — Depuis quelques années, la petite montagne qui se trouve sur le terrain de la ferme Croisetière, près de la Place Bergeron se transforme pour l’hiver en centre de glisse pour les résidents de Maskinongé. Quatre glissades sont aménagées et entretenues par un citoyen et samedi, la population était conviée à une fête pour profiter de ces installations et, de manière générale, de l’hiver, aussi rude soit-il.

Cette tradition a été lancée il y a trois ans par trois citoyens de Maskinongé, Tommy Bellemare, Steven Drainville et Pierre-Luc Lambert, désireux de permettre à leur progéniture et celle des autres résidents de la municipalité d’avoir une bonne raison d’aller jouer dehors.

«J’ai deux amis qui habitent au pied de la montagne et on a remarqué que les enfants aimaient aller glisser sur le terrain de la ferme, alors on a décidé d’entretenir ces glissades tout l’hiver, résume Tommy Bellemare, l’un des trois organisateurs de l’événement. De fil en aiguille, puisque je fais des méchouis, on s’est dit qu’on pourrait organiser une fête lors de laquelle on servirait de la nourriture.»

Les glissades, dont le dénivelé est de 180 à 200 pieds, offrent plusieurs styles de descente aux enfants, soit en ligne droite ou avec plus ou moins de virages et de bosses. Les pistes sont entretenues par Steven Drainville, qui a transformé son véhicule tout terrain à chenilles en dameuse. Il est également aidé à l’occasion par le club de motoneige local, entre autres pour rehausser la montagne de neige.

Si l’activité a été organisée avant tout pour les enfants, force est de constater que sa popularité grandit, au-delà des frontières de Maskinongé. Cette année, des camions de cuisine de rue étaient sur place pour permettre à tous ces visiteurs de se sustenter.

«On doit avoir environ 200 personnes qui sont venues aujourd’hui (samedi), souligne M. Bellemare. On a des gens de L’Assomption, de Repentigny et de Saint-Gabriel qui viennent jusqu’ici pour participer à la fête.»

Les commanditaires de l’événement sont par ailleurs de plus en plus nombreux. Cette année, deux tours avec luminaire ont été prêtées pour permettre d’éclairer les glissades même après la tombée de la nuit. Ces commanditaires permettent aux organisateurs d’offrir gratuitement l’accès au site pendant toute la durée de l’événement, soit de midi à minuit. Ils demandent cependant une contribution volontaire aux visiteurs afin de les aider à assumer les dépenses qui ne sont pas couvertes par les commanditaires.

Le tout se fait, bien sûr, avec la bénédiction des propriétaires de la ferme Croisetière. «Ils sont assurés et nous donnent la permission d’accéder à leur terrain tout l’hiver, souligne M. Bellemare. On est vraiment reconnaissants envers eux de nous permettre de faire ça, cette belle fête de l’hiver.»