La construction de la marina avance rapidement sur les rives du Saint-Maurice. Le maire de Shawinigan prévoit une inauguration en juin.

Marina du secteur Grand-Mère: paiement supplémentaire de près de 400 000 $

Shawinigan — Le conseil municipal de Shawinigan vient d’accepter des directives de changements totalisant près de 400 000 $ pour la construction de la marina et l’aménagement d’un parc riverain, dans le secteur Grand-Mère. Toujours emballé par ce projet, le maire, Michel Angers, ne redoute absolument pas une spirale comparable à celle du chantier d’installation d’un réseau d’égout et d’aqueduc autour du lac à la Tortue, pas très loin de là.

Les élus ont adopté une résolution, mardi soir, prévoyant le versement d’un montant supplémentaire de 395 322 $ à Deric construction pour une série de directives de changements. Ils ont ainsi entériné la recommandation de la firme Pluritec.

L’une de ces directives implique la mise en place d’une station de nettoyage de bateaux, qui n’était pas prévue à l’origine. L’installation de palplanches pour l’aménagement de la descente de bateaux s’est complexifiée en raison de la présence de roc, ce qui a également retardé les travaux de deux semaines. L’ajout de matériaux en raison de sols instables, un changement dans l’alimentation électrique, l’agrandissement d’une chambre en béton préfabriquée, l’augmentation des capacités des pompes et l’ajout de vannes murales, recommandées par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour le traitement des eaux usées, complètent le tableau.

M. Angers mentionne qu’il s’agit du premier imprévu financier dans ce projet. Deric Construction avait obtenu ce contrat en juillet 2018, pour la somme de 9,8 millions $.

«Nous sommes très en deçà de notre 10 % de marge de manœuvre», fait-il remarquer. «Nous sommes à l’intérieur de notre règlement d’emprunt (de 14,2 millions $), comme c’est le cas dans 99 % de nos projets. Nous sommes très satisfaits de ce dossier. Ce sont les seules directives de changement.»

En juin

La construction de la marina et l’aménagement du parc riverain animent le site de l’ancienne papeterie Laurentide, tout près du pont de Grand-Mère. Le maire est convaincu que le nouveau complexe pourra être inauguré en juin, près de deux ans après l’annonce de cet ambitieux projet, réalisé grâce à l’appui financier de Québec et d’Ottawa.

«Nous aurons une capitainerie, un bâtiment pour les citoyens avec une terrasse qui va surplomber la rivière et une plate-forme dirigée vers le barrage, pour faire de l’observation», explique M. Angers. «Nous ferons aussi quelque chose de particulier avec la tour. Il y aura beaucoup de verdure.»

En deuxième phase, le maire vise toujours offrir de l’hébergement sur ce site.

«Ce sera soit une tour à condos, soit des condos-hôtel ou soit un hôtel», avance-t-il. «Nous allons montrer quelque chose de super beau (avec la première phase) et nous tenterons de trouver la meilleure offre. Sur des plans, tout le monde peut être intéressé. Mais il n’y a rien de mieux que de constater que le projet se fait, que la construction avance et après, nous choisirons la meilleure offre.»

La transformation de l’ancien poste de garde fait également réfléchir le maire, de même que l’aménagement des stationnements. Un sentier historique est également prévu.

«Nous travaillons sur plusieurs projets en même temps, qui seront assez rentables», croit le maire.