La marina du lac des Piles entreprendra une nouvelle ère en 2019, avec la vente des installations à l’homme d’affaires Danny Umansky.

Marina du lac des Piles: «Nous allons investir ce qu’il faudra»

SHAWINIGAN — Les riverains du lac des Piles peuvent maintenant être rassurés au sujet de l’avenir de la marina. Non seulement le service sera maintenu, mais le nouveau propriétaire, Danny Umansky, travaille déjà sur des investissements pour lui redonner ses lettres de noblesse.

La transaction, dans l’air depuis plusieurs mois, s’est finalement conclue le 20 novembre. Propriétaire des lieux depuis une vingtaine d’années, Georges Ricard croyait bien avoir trouvé un acheteur en 2011, mais les discussions n’avaient finalement pas abouti. L’investisseur ciblé souhaitait alors acquérir cette propriété pour y construire des condos.


« En l’achetant, nous allons la mettre au goût du jour, avec des rénovations. Des plans sont déjà en cours.  »
Danny Umansky

M. Umansky assure qu’il n’empruntera pas cette voie. Le 3 octobre, il a procédé à l’immatriculation d’une nouvelle entreprise, «Marina du lac des Piles inc.». Une appellation qui révèle clairement ses intentions. La société P2 Nord est inscrite comme premier actionnaire de cette entreprise. Il s’agit d’une firme immobilière présidée par M. Umansky.

Originaire de Shawinigan et ex-étudiant du Séminaire Sainte-Marie, le discret homme d’affaires se réfugie au lac des Piles pendant ses vacances estivales.

Il a acquis l’ensemble de la marina, soit le bâtiment commercial, deux maisons, deux remises, trois abris, un garage à bateau, un réservoir à essence, les enseignes, les accessoires unis à l’immeuble, de même que la machinerie et les équipements qui servent à l’exploitation de l’entreprise, pour la somme de 850 000 $.

«Le but était de garder la marina ouverte», confie M. Umansky. «M. Ricard avait déjà dit qu’il pourrait la vendre à un privé, qui pourrait en faire une autre utilisation. J’ai beaucoup d’amis au lac des Piles et nous voulions vraiment garder cette marina. Plutôt qu’espérer que ce soit acheté par une personne raisonnable, qui respecte le lac, nous avons pris ça en main! En l’achetant, nous allons la mettre au goût du jour, avec des rénovations. Des plans sont déjà en cours.»

«La marina doit représenter le prestige du lac», ajoute le nouveau propriétaire. «Elle doit être la porte d’entrée. Nous voulons qu’elle laisse une bonne impression. Nous allons investir ce qu’il faudra.»

M. Umansky rappelle qu’il a fait l’acquisition d’une entreprise, qui devra donc générer des profits pour assurer sa pérennité. Il confirme que la vente d’essence se poursuivra sur le site. La grille de tarification pour la location des quais et l’accès au lac reste à établir.

Quant à M. Ricard, il n’a pas voulu commenter la transaction. Il avait clairement annoncé, lors de la dernière assemblée générale annuelle de l’Association des résidents du lac des Piles, en juillet, que son règne comme propriétaire de la marina tirait à sa fin. M. Ricard avait acquis ces installations de Maurice Prévost le 1er avril 1998.

Excellente nouvelle

Joan Hamel, présidente de l’Association des résidents du lac des Piles, pousse un soupir de soulagement en apprenant la confirmation de l’identité du nouveau propriétaire. Ce qu’elle connaît de M. Umansky lui laisse entrevoir de belles choses pour l’avenir de la marina.

«Je suis très contente de cette transaction», commente-t-elle. «C’est un riverain, qui connaît les enjeux du lac des Piles. C’est une bonne nouvelle. Je sais qu’il a des valeurs environnementales et écoresponsables très avancées. Ce sera intéressant de collaborer avec lui.»

Un enthousiasme partagé par Nancy Déziel, conseillère du district de la Rivière à la Ville de Shawinigan.

«L’important, c’est d’avoir un accès à l’eau pour les citoyens», explique-t-elle. «Que quelqu’un achète la marina, qu’il investisse chez nous et fasse quelque chose de bien, c’est très positif.»