On voit ici la marraine de l’événement, Marie-Sol St-Onge, entourée du directeur général fondation prévention suicide les Deux Rives, Luc Massicotte et du coordonnateur de la Course Esprit Sain, Martin Côté.

Marie-Sol tentera de marcher... trois km!

Nicolet — Désireuse d’augmenter sa résistance, l’artiste-peintre qui a été amputée des quatre membres en 2012, Marie-Sol St-Onge, marche des distances de plus en plus longues à l’aide de ses prothèses et de béquilles depuis un certain temps et tentera de parcourir trois kilomètres dans le cadre de la prochaine Course Esprit Sain de Nicolet, qui aura lieu le 21 octobre prochain.

Celle qui a perdu ses deux bras et ses deux jambes après avoir contracté la bactérie mangeuse de chair a d’ailleurs accepté d’agir comme marraine de l’événement qui envahira les boisés de l’Hôtel Montfort pour une cinquième année.

Loin d’être certaine de pouvoir relever le défi qu’elle s’est lancé, la principale intéressée se raccroche au fait qu’elle a récemment réussi à marcher un kilomètre alors qu’elle ne s’en croyait pas capable au début de l’été.

«Je n’étais pas pour faire seulement deux ou trois petits pas! [...] J’aurais voulu m’inscrire à la cours de 21,1 kilomètres, mais là, j’aurais eu des ampoules aux pieds», lance-t-elle avec humour.

En plus de constituer une belle occasion de repousser ses limites encore une fois, Mme St-Onge précise que la cause pour laquelle cet événement a été créé a également influencé sa décision d’accepter d’en être la marraine d’honneur.

La Course Esprit Sain est en effet née d’une initiative de citoyens de Nicolet souhaitant amasser des fonds pour la prévention du suicide en plus de promouvoir les saines habitudes de vie. Depuis 2014, 68 500 $ ont été amassés et remis à la Fondation prévention suicide les Deux Rives.

«C’est venu tout de suite m’interpeller. C’est une cause qui me tient à cœur. Pour avoir traversé des épreuves et vivre encore des difficultés, je sais qu’il ne faut pas abandonner. À un moment donné, on arrive à s’en sortir de tout ça, de ce gros nuage noir là au-dessus de nos têtes. Le soleil revient après. Il éblouit et la vie continue. Mais je suis triste que des gens ne réussissent pas à s’en sortir. Ça me touche beaucoup», mentionne-t-elle.

Même si des athlètes aguerris devraient être sur la ligne de départ pour les épreuves de un, trois, cinq, dix et 21,1 kilomètres, la marraine d’honneur invite tout le monde à se joindre à elle, et ce, peu importe son niveau de forme physique.

«Pas besoin d’être des athlètes! Il n’y a personne qui n’est obligé à rien», poursuit-elle.

Il est présentement possible de s’inscrire au courirgtr.com, en personne au Jean Coutu de Nicolet ou dans les succursales de Trois-Rivières participantes et en personne ou par téléphone à l’Hôtel Montfort de Nicolet. Jusqu’au 19 octobre, les frais d’inscription sont de 25 $ pour les adultes et de 5 $ pour les 18 ans et moins. Ces prix augmenteront à 30 $ et 10 $ à compter du lendemain. Les organisateurs espèrent attirer 1250 participants.