Le drame est survenu sur l'avenue Cyr à Bécancour.
Le drame est survenu sur l'avenue Cyr à Bécancour.

Marie-Lou Beauchamp Filion apte à subir son procès

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
Marie-Lou Beauchamp-Filion, cette femme de 39 ans qui est accusée du meurtre prémédité de son enfant de deux ans, a été jugée apte à subir un procès.
Marie-Lou Beauchamp Filion

C’est du moins ce que révèle l’évaluation de la psychiatre Marie-Frédérique Allard qui avait été demandée par la Couronne. La prévenue est en effet en mesure de comprendre la nature des accusations qui sont portées contre elle. Par le fait même, le processus judiciaire pourra se poursuivre en vue d’un éventuel procès s’il y a lieu. 

Cependant, le procureur de la Couronne, Me Benoît Larouche, n’a pas encore été en mesure de transmettre à l’avocate de la défense, Me Pénélope Provencher, toute la preuve en lien avec ce dossier. Il manque, entre autres, des analyses de laboratoire avant de terminer cette étape. La cause a donc été reportée au 13 décembre. D’ici là, on souhaite être en mesure de compléter la divulgation de la preuve. 

La femme de 39 ans était détenue au Centre régional en santé mentale de Shawinigan depuis sa comparution le 5 septembre. La cause avait fait l’objet d’une remise le 4 octobre dernier parce que la psychiatre Allard n’avait pasété capable de compléter son rapport en raison d’un surplus de patients. 

Marie-Lou Beauchamp Filion est accusée du meurtre au premier degré de son enfant. Le drame est survenu dans un logement de l’avenue Cyr à Bécancour le 1er septembre. Le bambin avait alors été retrouvé en arrêt cardiorespiratoire. Au moment des faits, l’accusée était déjà suivie par un psychiatre pour une dépression. Il semble que cette dernière vivait une séparation difficile avec le père de son enfant.