Marie-Claude Camirand sera candidate du PQ dans Trois-Rivières.

Marie-Claude Camirand représentera le PQ dans Trois-Rivières

Trois-Rivières — Les militants du Parti québécois (PQ) ont choisi de faire confiance à Marie-Claude Camirand lors des prochaines élections. L’ancienne conseillère municipale a obtenu la confiance de 60 % des membres présents samedi matin pour l’assemblée d’investiture de la circonscription de Trois-Rivières.

Marie-Claude Camirand a reçu l’appui de 60 % de la centaine de membres du PQ. «C’est une fierté d’avoir la confiance des militants», affirme la candidate péquiste quelques instants après l’annonce des résultats.

Dans son discours prononcé avant le vote, Marie-Claude Camirand a évoqué à quelques reprises son passé de conseillère municipale du district de Chavigny. Lors de ses deux mandats, elle a notamment été présidente de la nouvelle politique familiale de Trois-Rivières. «C’est certain que ces expériences sont une base solide pour que je puisse aller plus loin. Je veux m’en servir pour bâtir des argumentaires et aller encore plus loin. J’ai une excellente connaissance des enjeux à Trois-Rivières», soutient-elle.

Lorsqu’on lui demande quel type de député Trois-Rivières a besoin, Marie-Claude Camirand répond que les électeurs de la circonscription doivent avoir un député à l’écoute de leurs préoccupations. «Ça prend un député qui connaît vraiment la réalité du terrain et qui est à l’écoute de ses citoyens. Jean-Denis Girard (le député libéral sortant) a fait un travail quand même intéressant, mais il manque de proximité avec les gens. C’est ce que je me propose de faire.»

Dans les prochaines semaines, Marie-Claude Camirand entend être très présente dans les festivals et événements qui animeront Trois-Rivières. Elle ira dès maintenant à la rencontre des électeurs.

«Je dois composer mon équipe et préparer les enjeux. Il y a un gros travail de préparation avant même la période officielle des élections», explique Marie-Claude Camirand .

Nicole Philippe

Nicole Philippe a reçu pour sa part 40% des voix des militants. Dans son discours de présentation, elle a affirmé partager les valeurs du PQ depuis qu’elle a immigré au Québec à la fin des années 70. Après ses études, Nicole Philippe a notamment travaillé pour a Direction de la protection de la jeunesse.

Après l’annonce du résultat, Mme Philippe, qui est aussi vice-présidente de l’exécutif du PQ dans Trois-Rivières, s’est ralliée à Marie-Claude Camirand. «Le PQ est un grand parti. Et je serais à ses côtés», a-t-elle déclaré en faisant référence à la candidate désignée dans Trois-Rivières.

Les électeurs de la circonscription de Trois-Rivières retrouveront alors le nom de Marie-Claude Camirand sur les bulletins de vote. Il s’agit de la dernière candidature annoncée des trois grands partis. Le député libéral sortant Jean-Denis Girard et l’avocat Jean Boulet ont déjà annoncé qu’ils seraient respectivement les candidats du PLQ et de la CAQ. Marie-Claude Camirand avoue que la lutte sera serrée.

«Ce sont des candidats qui ont du bagage. Le député sortant connaît bien certains dossiers pour avoir travaillé dessus durant quatre ans et Me Boulet est impliqué beaucoup. Ce sont des candidats de qualité, mais je pense qu’avec mon expérience et mes huit ans passés au conseil municipal je peux tirer mon épingle du jeu», affirme Marie-Claude Camirand.

Dans la région, la PQ doit nommer son candidat dans Laviolette-Saint-Maurice lundi. Il s’agit de Jacynthe Bruneau, une infirmière qui a oeuvré dans le mouvement syndical. Du côté de Champlain, l’investiture doit avoir lieu le 27 juin alors qu’aucune date n’a encore été retenue pour Maskinongé.