Marianne Méthot est nommée directrice du cabinet du maire Jean Lamarche.

Marianne Méthot nommée directrice du cabinet du maire Jean Lamarche

TROIS-RIVIÈRES — Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a annoncé vendredi la formation de son nouveau cabinet. Sans grande surprise, c’est son organisatrice électorale et grande alliée Marianne Méthot qui devient à compter de ce jour directrice de cabinet, devenant du même coup la première femme à occuper ce poste stratégique au sein de l’administration municipale trifluvienne.

Avant de joindre les rangs de l’équipe de Jean Lamarche lors de la dernière campagne électorale, Marianne Méthot a été très impliquée dans la sphère politique, ayant notamment été conseillère politique des députés Danielle Saint-Amand et Jean-Denis Girard. 

«Le rôle du directeur de cabinet, je le vois vraiment comme un prolongement du travail du maire. Marianne aura donc un rôle de représentation, mais également de production de contenu et de suivi de dossiers. Son rôle consiste également à établir une bonne relation de confiance avec les élus en place, puisqu’en l’absence du maire, elle continue d’assurer la préparation de dossiers avec l’un ou l’autre des conseillers municipaux. J’ai évidemment une grande confiance en Marianne, c’est une complice et une alliée précieuse», considère le maire Jean Lamarche.

Marianne Méthot succède du coup à Jean-Marc Bergeron, qui était devenu directeur de cabinet du maire Yves Lévesque en août 2018, puis avait assumé aussi cette fonction après le départ de l’ancien maire Yves Lévesque lors de l’intérim assumé par la mairesse suppléante Ginette Bellemare. Auparavant directeur de la culture, des loisirs et de la vie communautaire, Jean-Marc Bergeron quittera l’organisation municipale trifluvienne le 17 juin prochain.

«J’ai été choyé par la vie de travailler à la Ville et de rencontrer du monde extraordinaire. Je remercie Yves Lévesque de m’avoir fait confiance, et par la suite Ginette Bellemare avec qui j’ai aimé collaborer, de même que les membres du cabinet. Je remercie aussi mon équipe de la culture, des loisirs et de la vie communautaire avec qui j’ai évolué pendant plusieurs années. Nous sommes choyés à Trois-Rivières de pouvoir compter sur une fonction publique aussi dévouée. Je pars la tête haute. Je ne pars pas fâché du tout, je comprends très bien la situation et ça fait partie de la vie politique. Jean Lamarche a toute ma confiance et nous allons avoir tout un maire à Trois-Rivières», considère Jean-Marc Bergeron, qui confie ne pas avoir de projet précis pour le moment, sauf celui de prendre un peu de temps pour lui.

«Je connais Jean-Marc depuis plus de 20 ans et mon lien avec lui est très bon. Dans les circonstances, son contrat venait à échéance un mois après mon assermentation selon les règles en place, et nous avions à regarder les différents scénarios possibles pour la suite des choses. D’un commun accord, il a été convenu qu’il était préférable qu’il quitte. C’est habituel et normal qu’un maire arrive avec son personnel politique. Ça s’est toujours fait», mentionne Jean Lamarche.

Le cabinet du maire accueillera également Louise Parent au poste d’adjointe administrative, qui remplacera Denise Bellemare qui a récemment quitté pour la retraite. Mme Parent se joint ainsi à France Paquette qui occupait déjà le rôle de secrétaire de direction.