Marcher pour la Fondation québécoise du cancer

Trois-Rivières — La 3e édition de «La marche du Grand défoulement» de la Fondation québécoise du cancer aura bel et bien lieu, mais les gens seront invités à marcher chez eux en raison de la pandémie qui sévit actuellement.

«Nous avons tous besoin de rester motivés, de garder espoir, de savoir que nous ne sommes pas seuls, confinés ou à deux mètres de distance: rassemblons-nous autour d’une cause commune!», souligne Marco Décelles, directeur général de la Fondation québécoise du cancer. La marche du Grand défoulement vise à célébrer le courage des personnes qui traversent ou ont traversé l’épreuve du cancer. Cet événement est à la fois un moment précieux pour célébrer la vie, mais aussi une source de revenus essentiels pour assurer la pérennité des services de la Fondation.

Devant l’incertitude engendrée par la pandémie actuelle, la Fondation n’avait pas d’autres choix que d’être encore plus innovante et créative.

«Comme on n’était pas certain de pouvoir maintenir nos marches, on a organisé une nouvelle formule pour que la marche du grand défoulement puisse vivre quand même. Il n’était pas question d’annuler, c’est un événement signature de la Fondation», explique Laura Henvel, conseillère, communications et relations publiques pour la Fondation québécoise du cancer. C’est pourquoi «La marche de chez toi» a été lancée afin de permettre aux Québécois d’agir dès maintenant depuis le confort de leur foyer ou de leur quartier.

«On invite les gens à s’engager à marcher 30, 60 ou 90 minutes par semaine et à faire un don au profit de la Fondation. Ils peuvent le faire quand ils le veulent jusqu’au 24 octobre. C’est notre date butoir parce que c’est à ce moment il y aura un show virtuel pour tous les participants», souligne Laura Henvel.

«Pour le moment, il n’y a pas de date de rassemblement physique», ajoute-t-elle. «Nos marches physiques avaient déjà été cédulées à des dates précises, en septembre et octobre, mais nous ignorons encore si nous pourrons les maintenir.
Mais si les conditions sanitaires le permettent, nous maintiendrons nos six marches physiques, à Gatineau, Granby, Montréal, Québec, Trois-Rivières et Rimouski (en partenariat avec l’Association du cancer de l’Est du Québec), dans le respect des mesures imposées par la santé publique.»


Les gens pourront s’inscrire dans les différentes villes où les marches ont lieu habituellement.

Dans le contexte actuel, l’objectif a été fixé à 200 000 $ pour cette année. En 2019, plus de 1200 personnes avaient marché aux côtés de la Fondation, amassant un montant impressionnant de plus de 240 000 $.

«Le ministère de la Santé et des Services sociaux a reconnu et retenu les services de la Fondation québécoise du cancer comme étant essentiels, mais ses revenus sont grandement impactés par la crise, dans un contexte où le cancer, lui, ne prend pas de pause et où les besoins restent immenses. Cette année, 55 600 Québécois recevront un diagnostic de cancer», indique la Fondation.

Il est possible de relever le défi de chez vous dès maintenant en vous inscrivant au lamarchegd.ca

Depuis 40 ans, la Fondation québécoise du cancer consacre les fonds recueillis à soutenir au quotidien les milliers de Québécois atteints d’un cancer et leurs proches.