Seulement six sages-femmes sur onze sont disponibles actuellement pour pratiquer des accouchements à la Maison de naissance de la Rivière à Nicolet.

Manque de sages-femmes

NICOLET — En raison d’un manque de personnel, des femmes qui désiraient accoucher à la Maison de naissance de la Rivière à Nicolet pourraient devoir changer leurs plans et être dans l’obligation de donner naissance à l’hôpital. Une lettre a été envoyée aux futures mamans pour les avertir qu’elles pourraient être redirigées lorsque viendra le moment d’accoucher.

L’équipe compte en ce moment six sages-femmes actives, puisque cinq autres sont en congé de maladie ou en congé de maternité.

Guillaume Cliche, agent d’information au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS–MCQ), affirme vouloir la sécurité des futures mamans, pour que leur accouchement se passe sans stress.

«Nous tenions simplement à ce qu’il y ait toute l’information pour prendre une décision éclairée. Donc, c’est pour cette raison que nous les avons avisées de façon plus formelle, si jamais nous devons appliquer les mesures avant leur accouchement.»

Le programme en baccalauréat en pratique sage-femme s’offre uniquement à Trois-Rivières. Des étudiantes de partout à travers le Québec viennent donc suivre la formation et la plupart du temps, celles venant de l’extérieur retournent en grande partie dans leur ville natale.

«C’est un peu hors de notre contrôle, nous tentons de minimiser les impacts pour nos usagers et nous mettons des mesures pour assurer des services de qualité», affirme M. Cliche.

La pénurie de sages-femmes se manifeste un peu partout au Québec.

«On poursuit nos efforts de recrutement dans ce sens pour avoir des nouvelles personnes qui œuvrent au sein de la Maison de naissance La Rivière», dit l’agent d’information.

«Ça demande quand même une disponibilité, car certaines ont déjà leur famille d’établie. On va continuer à accueillir des stagiaires pour leur faire découvrir notre milieu, en souhaitant qu’ils soient intéressés à venir s’établir pour pratiquer ici à Nicolet», ajoute-t-il.