La manifestation s’est déroulée devant les bureaux du ministre Jean Boulet.
La manifestation s’est déroulée devant les bureaux du ministre Jean Boulet.

Manifestation contre le manque de main-d’oeuvre en santé

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Deux organisations syndicales représentant près de 10 000 professionnels et techniciens en soins du CIUSSS MCQ ont manifesté, mardi matin, devant les bureaux du ministre Jean Boulet, afin de mettre en évidence la pénurie de main-d’oeuvre dans le réseau de la santé et des services sociaux et la surcharge de travail qui en résulte.

«Nous négocions depuis plus d’un an. La pénurie de main-d’oeuvre était criante bien avant que la pandémie ne vienne mettre le réseau de la santé et de services sociaux sous tension», fait valoir Véronique Neth, présidente de l’exécutif local de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux.

L’APTS et le Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec estiment qu’il est urgent d’agir.

Les deux syndicats pressent le gouvernement d’offrir les «mesures nécessaires pour rendre nos emplois attrayants, favoriser le recrutement et retenir les personnes d’expérience qui envisagent de quitter leur emploi», résume Mme Neth.

«Il faut trouver des solutions dans le cadre de la négociation nationale, mais aussi régler les problèmes locaux», fait valoir Dominique Plante, vice-présidente du FIQ-SPSMCQ.

Les deux organisations ont demandé au ministre Boulet de transmettre leurs préoccupations à la ministre Sonia LeBel, présidente du Conseil du Trésor et au ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.