Simon Martin attendu 12 ans avant de recevoir son diagnostic de maladie de Lyme chronique. On le voit ici avec son épouse Sabrina Martin-Verreault.

Maladie de Lyme: le droit d'être guéri

Plus de douze ans après avoir contracté la maladie de Lyme, Simon Martin a enfin accès à des médicaments prescrits par le système de santé québécois.
La saga médicale du Shawiniganais d'origine a commencé en 2004 après qu'il se soit fait piquer par une tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi. Peu de temps après, l'homme de 39 ans ressentait 
les premiers symptômes de la maladie de Lyme. Après des dizaines de visites chez des spécialistes, c'est le 7 mars dernier, 12 ans plus tard, que Simon Martin a reçu le bon diagnostic.
Il lui aura fallu se rendre à Plattsburgh, dans l'État de New York, pour qu'un médecin américain lui prescrive les bons médicaments afin de se débarrasser de la maladie devenue chronique. La distance rendait toutefois le suivi du traitement difficile et les 20 000$ annuels que coûte le remède ajoutaient au fardeau de la maladie.
C'est donc avec un énorme soulagement que Simon Martin a appris, mercredi dernier, que le système québécois acceptait d'homologuer le diagnostic du médecin américain. «Ça va permettre un suivi rapproché avec un médecin du Québec. Le médecin québécois a l'obligation de veiller au bien-être de ses patients alors le suivi va être très sérieux. Je vais aussi servir de cas d'étude puisque je suis le premier cas officiel de maladie de Lyme chronique au Québec», explique Simon Martin.
Si les cas de maladie de Lyme sont fréquemment traités dans la Belle province, la chose est autrement plus complexe lorsqu'elle devient chronique. 
En fait, même s'il n'est pas le seul à en être atteint, M. Martin est le premier cas reconnu de maladie de Lyme chronique. 
«Les médecins ne peuvent techniquement pas prescrire sur la base de ce diagnostic à cause du Collège des médecins. D'autres médecins réussissent à le faire en contournant les règles. Ils utilisent plusieurs maladies différentes afin de prescrire tous les médicaments requis par le traitement», explique-t-il. Voilà pourquoi le principal intéressé est si reconnaissant
envers sa médecin qu'il a d'ailleurs remerciée sur une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook.
La différence entre la maladie de Lyme et la maladie de Lyme chronique tient au temps que passe la bactérie dans l'organisme. Lorsqu'elle est détectée rapidement, un mois de traitement avec une seule pilule par jour suffit généralement à éradiquer la maladie. Dans le cas de Simon Martin, le diagnostic est venu 12 ans trop tard et les traitements qui en découlent ne sont d'aucune commune mesure. 
«Ça magane. J'ai perdu 74 livres. Je pesais 210 livres et, là, 136. Je commence à prendre du mieux, mais la première année reste la plus difficile. Pour les gens de la maladie de Lyme, je suis leur combattant», raconte le père de famille.
«Ce diagnostic-là va faciliter grandement notre vie familiale. Par exemple, comme je suis trop faible pour marcher, je me déplace avec un fauteuil électrique et, depuis mercredi dernier, j'ai accès à une vignette de handicapé. Ça va aller vraiment mieux pour me déplacer», termine-t-il.