Le cocktail et l'encan silencieux tenus lundi soir pour la Maison Grandi-Ose ont permis de réunir le maire Yves Lévesque, Alexandra Carvajal Séguin, coordonnatrice de la Maison Grandi-Ose, Julie Parent, trésorière, Isabelle Côte, instigatrice du projet et François Houle, président de la campagne de financement.

Maison Grandi-Ose: un projet d'agrandissement de 200 000 $

La Maison Grandi-Ose sera agrandie. Un projet de financement pour trouver les 200 000 $ nécessaires est en marche grâce à l'École d'entrepreneurship de Beauce (ÉEB). Isabelle Côté, une entrepreneure de la région, a convaincu ses collègues de l'ÉEB de se lancer avec elle dans cette aventure afin de venir en aide à l'organisme.
La Maison Grandi-Ose, située dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, propose un service de répit et des activités de loisirs aux enfants et adultes vivant avec des handicaps physiques, intellectuels ou avec un trouble du spectre de l'autisme.
L'objectif du présent projet est d'augmenter la capacité d'accueil et d'hébergement. Les plans de l'agrandissement et l'échéancier ont été approuvés par le conseil d'administration de Grandi-Ose.
Une première activité de financement s'est tenue lundi soir au restaurant St-Hubert de Trois-Rivères. Plus de cent invités ont participé au cocktail ainsi qu'à un encan silencieux.
Les organisateurs ont profité de ce moment pour faire le point sur la campagne. On a notamment pu apprendre que près de 40 000 $ ont déjà été amassés pour le projet d'agrandissement et de rénovation. 17 000 $ proviennent des restaurants St-Hubert.
L'événement se voulait aussi une occasion pour les responsables de cette collecte de fonds de susciter l'intérêt de la communauté trifluvienne afin qu'elle s'implique dans la réalisation de ce projet par des dons en argent, en services ou en matériaux.