Les Trifluviens choisiront leur nouveau maire le 5 mai prochain.

Mairie de Trois-Rivières: aux urnes le 5 mai

Trois-Rivières — Les électeurs de Trois-Rivières seront bel et bien appelés aux urnes le 5 mai prochain pour élire leur nouveau maire ou nouvelle mairesse. Le conseil municipal de Trois-Rivières a reçu, de la part de la greffière Yolaine Tremblay, un avis de scrutin pour cette date, lors de la séance régulière mardi soir à l’hôtel de ville. Une élection partielle qui coûtera pas moins d’un million de dollars aux contribuables trifluviens.

On se souviendra que le maire Yves Lévesque a remis sa démission le 27 décembre dernier, évoquant des raisons de santé. La direction du greffe et des services juridiques disposait alors d’un certain délai pour émettre un avis de scrutin menant à une élection partielle à la mairie de Trois-Rivières.

Mardi soir, le conseil municipal a également entériné une résolution permettant l’appropriation de 595 000$ de l’excédent de fonctionnement de la Ville afin de l’affecter aux dépenses liées à cette élection partielle. Il s’agit du montant qui n’avait pas encore été amassé pour la tenue d’une élection, étant donné que la direction des finances prévoit sur une période de quatre ans les économies nécessaires à la tenue d’une élection municipale.

Jean-François Aubin a été le premier à annoncer sa candidature à la mairie de Trois-Rivières.

Pour le moment, l’avis de scrutin confirme que l’élection se tiendra le 5 mai. Ce n’est toutefois pas avant la séance publique du 19 février prochain que les autres informations entourant cette élection, notamment l’ouverture et la fermeture de la période des mises en candidature, seront entérinées par le conseil municipal et ainsi rendues publiques.

À l’heure actuelle, une personne qui souhaiterait se porter candidate à l’élection à la mairie a la possibilité de se procurer, au greffe de la Ville, le bulletin d’autorisation des dépenses électorales.

Candidats

À ce jour, seulement deux candidats ont confirmé leur candidature à la mairie de Trois-Rivières, soit l’ancien conseiller municipal et candidat à la mairie de Trois-Rivières en 2017, Jean-François Aubin, de même que le directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord.

Éric Lord est sur les rangs pour la course à la mairie.

On peut cependant s’attendre à ce que les choses bougent d’ici la fin de la semaine prochaine.

Le président du FestiVoix et porte-parole du ministère des Transports dans la région, Jean Lamarche, laisse toujours planer le doute sur une éventuelle candidature, en refusant de dévoiler à quel moment il pourrait faire connaître sa décision.

Toutefois, certains indices laissent entendre qu’il pourrait bel et bien faire le saut, et en faire l’annonce au cours des prochains jours. Déjà, ses tâches auprès du ministère des Transports ont été modifiées et M. Lamarche ne répond plus aux requêtes des médias, durant le temps où il se dit en réflexion. Toutes les demandes médiatiques placées au ministère des Transports sont présentement acheminées à Québec.

Robert Aubin devrait annoncer sa décision vers la mi-février.

De son côté, le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, ne fera pas d’annonce sur son avenir politique avant la mi-février. Ce dernier était en déplacement à Bruxelles il y a quelques jours, et a dû reprendre le chemin d’Ottawa dès son retour au pays. Il sera de nouveau à Trois-Rivières le 12 février prochain et n’entend pas annoncer ses couleurs d’ici là, et ce, tant sur son avenir au fédéral que pour une éventuelle candidature à la mairie de Trois-Rivières.

L’ancien député provincial Jean-Denis Girard dit poursuivre lui aussi sa réflexion, lui qui est présentement en convalescence à la suite d’une intervention chirurgicale. Par courriel, M. Girard a cependant fait savoir au Nouvelliste qu’il reprenait tranquillement ses activités et se remettait sur pied beaucoup plus tôt que prévu, ce qui lui laisse croire qu’il complétera sa réflexion d’ici quelques jours.

La conseillère municipale du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, elle aussi en réflexion, disait lundi ne pas avoir l’intention de faire d’annonce cette semaine.

Jean Lamarche pourrait se lancer dans la course à la mairie au cours des prochains jours.

Rappelons par ailleurs que plusieurs personnes ayant indiqué par le passé avoir réfléchi à l’idée de se lancer dans la course ont, depuis, annoncé qu’ils ne seraient pas sur la ligne de départ pour cette élection partielle. Parmi ces personnes, on compte l’ancienne ministre régionale Julie Boulet, l’ancien conseiller municipal Guy Daigle ainsi que les conseillers municipaux François Bélisle et Pierre-Luc Fortin.