Gaétane Désilets est la nouvelle mairesse de Bécancour.

Mairie de Bécancour: Gaétane Désilets élue par 32 voix

La course à la mairie de la Ville de Bécancour a été très serrée. Mais, les électeurs ont fait leur choix. Ils font confiance à Gaétane Désilets pour diriger la Municipalité jusqu'aux élections générales de novembre 2013.
Jean-Guy Dubois cachait mal sa déception lors du dévoilement des résultats du scrutin.
L'ancienne conseillère de Saint-Grégoire a obtenu l'appui de 50,35 % de la population, devançant de très peu Jean-Guy Dubois, qui avait déjà dirigé la Ville de 1986 à 1995.
Le scrutin a été très serré. Gaétane Désilets a remporté les élections que par 32 voix. Jean-Guy Dubois a eu de son côté la confiance de 2290 électeurs. La nouvelle mairesse a été accueillie chaleureusement par la centaine de citoyens présents lors du dépouillement officiel des résultats de l'élection. Résultats qui ont finalement été dévoilés peu avant 23 h. Dès l'annonce de l'élection de la nouvelle mairesse, une centaine de partisans ont sauté de joie et ont porté Gaétane Désilets en vainqueure.
«Merci de me faire confiance pour aller de l'avant. Ça termine bien les Olympiques. C'est comme si je gagnais une médaille d'or ce soir», lançait la nouvelle mairesse de la Ville de Bécancour, très émue et fière de son élection.
Gaétane Désilets succède donc à Maurice Richard qui a quitté la vie politique le 11 avril dernier après avoir été à la tête de la Ville de Bécancour de 1975 à 1985 et de 1995 à 2012. «Je ne peux que succéder à M. Richard», affirmait-elle quelques instants après son élection.
Gaétane Désilets s'attendait à ce que le résultat soit aussi serré. Elle affirme que tous savaient que les deux candidats allaient recueillir sensiblement le même nombre de votes.
Dès ce matin, Gaétane Désilets entend se pencher sur les dossiers de développement commercial et résidentiel de Bécancour, comme elle l'avait dit lors de la campagne électorale.
La nouvelle mairesse de Bécancour sera candidate aux prochaines élections générales de novembre 2013. «Quatorze mois ce n'est pas suffisant pour tout faire ce que je veux faire.»
Le candidat défait a accepté la décision de la population. «Arrivé derrière une grande dame comme Gaétane Désilets n'est pas une défaite. J'invite toute la population à se ranger derrière elle», soutenait de son côté Jean-Guy Dubois.
Laissé vacant par la candidature de Gaétane Désilets à la mairie, le siège de conseiller municipal du district de Saint-Grégoire était aussi en élection hier à Bécancour. Les électeurs devaient faire leur choix entre Jean-Marc Julien, André Côté et René Morissette. C'est finalement René Morrissette qui a obtenu le plus de voix. Pas moins de 56 % de la population lui a accordé sa confiance. Les autres candidats, André Côté et Jean-Marc Julien, ont eu de leur côté l'appui de 25 % et 19 % de la population.  
Le taux de participation des élections partielles a été de 41,61 %. Pas moins de 4664 personnes se sont prévalues de leur droit de vote. La participation aux élections générales de 2009 avait été de 31,36 %.
Le vote par anticipation pour la mairie de Bécancour tenu le 5 août dernier a été très populaire. Pas moins de 465 électeurs s'étaient alors prévalus de leur droit de vote. En 2009, seulement 55 votes avaient alors été enregistrés lors du scrutin par anticipation.