Les enfants des écoles primaires de La Tuque ont tous reçu une canne à pêche.

Magie, sourires et cannes à pêche

LA TUQUE — La Magie de Noël des pourvoyeurs généreux a opéré, mercredi, à La Tuque. Les enfants des écoles primaires avaient des étoiles dans les yeux au passage de la trentaine de pourvoyeurs bénévoles. Pour la première édition de l’événement, ils ont remis plusieurs centaines de cannes à pêche en plus d’offrir un spectacle de Noël.

«On profite de la période des Fêtes pour répandre de la joie, mais c’est aussi pour penser à la relève. Une première action pour ça, c’est de leur fournir les équipements nécessaires. Ici, ce ne sont pas les lacs et les rivières qui manquent. Ils peuvent même aller pêcher au lac Saint-Louis au centre-ville de La Tuque», a lancé Valérie Fortin, directrice générale de l’Association des pourvoiries de la Mauricie.

Les pourvoiries de la Mauricie souhaitaient ainsi transmettre la passion de la pêche, de la chasse et le goût de la nature, mais surtout faire du bien autour d’elles à l’approche du temps des Fêtes; une période de bonheur, de partage et de générosité.

«Des fois, c’est tellement proche de chez nous qu’on n’en profite pas. On veut donner le goût aux enfants, mais aussi à leur famille […] Les enfants ont apprécié et ils ont participé, ils nommaient des poissons, des pourvoiries…», a indiqué Mme Fortin.

Bruno Caron, le président de l’Association des pourvoyeurs de la Mauricie a participé à la remise des cadeaux.

En plus d’offrir un spectacle de lutin aux enfants et d’être accompagnés par le père Noël et mère Noël, ils ont offert 800 cannes à pêche. Ils ont aussi fait tirer huit forfaits vacances familles dans les écoles. Le tout d’une valeur de près de 18 000 $.

«La relève c’est important, souvent on le fait chacun de notre côté, mais là on a décidé de le faire ensemble. C’est la première fois qu’on le fait, mais c’est certain qu’il va y avoir des suites à ça», a lancé le président de l’Association des pourvoiries de la Mauricie, Bruno Caron.

Ce dernier est propriétaire de la Pourvoirie Waban-Aki et il constate déjà le virage familial et la diversification des activités en pourvoirie.

«L’été, c’est presque exclusivement des familles alors oui, on commence à voir la relève. Ça reste quand même une priorité pour nous. […] Pour accueillir des familles, il y a la pêche, mais il faut aussi une multitude d’activités pour avoir du plaisir. Dans chaque pourvoirie, il y a des choses différentes, des sentiers pédestres, de la glissade, de la pêche sur la glace, du traîneau à chien, du paddle board…», a-t-il fait savoir.

L’été dernier, les pourvoiries de la Mauricie se sont lancé le défi de changer positivement la vie des gens en invitant une personne, un groupe ou une famille ayant vécu des moments difficiles ainsi que des gens qui font une différence autour d’eux à venir vivre un séjour en pourvoirie.

«Plusieurs d’entre eux partageront leur expérience à l’émission Vacances Nature diffusée à RDS. Tout au long de la saison, vous découvrirez des lieux incroyables et vous aurez l’occasion de faire la connaissance de gens attachants qui, grâce aux Pourvoyeurs généreux, ont ainsi réalisé un rêve. Celui de découvrir la vraie définition d’une pourvoirie: un paradis où trouver la sainte paix, un lieu de ressourcement où on se fabrique des souvenirs à la tonne», a conclu Valérie Fortin.