Luc Galvani est le nouveau directeur général de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Luc Galvani succède à Hélène Corneau

Trois-Rivières — La Commission scolaire du Chemin-du-Roy a un nouveau directeur général. Luc Galvani, auparavant directeur général de la Commission scolaire de Portneuf, a été confirmé dans ses nouvelles fonctions, mercredi soir, lors de l’assemblée du conseil des commissaires.

M. Galvani succède ainsi à Hélène Corneau, qui prendra sa retraite à la fin du mois de juin. Elle était en poste depuis 2011.

Luc Galvani ne sera pas en terrain inconnu puisqu’avant d’occuper ses fonctions à la Commission scolaire de Portneuf, il avait occupé différents postes de gestion à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, dont directeur des services éducatifs en formation professionnelle et continue, responsable de l’observation des règles contractuelles ainsi que directeur du service des ressources matérielles et du service du transport scolaire.

C’est d’ailleurs des raisons familiales qui l’ont poussé à revenir vers Trois-Rivières. «J’ai la région tatouée sur le coeur. J’y suis implanté depuis de nombreuses années», mentionne le principal intéressé.

Évidemment, les défis à la tête d’une commission scolaire comme celle de l’ampleur de Chemin-du-Roy sont grands, et Luc Galvani ne cache pas que les efforts doivent être déployés à tous les instants pour parvenir à faire du bien-être et du succès des élèves une priorité. Les enjeux de gestion financière demeurent toujours importants, mais le nouveau directeur général sait qu’il devra aussi s’attarder à la question de la formation professionnelle, en cette époque où la pénurie de main-d’œuvre frappe plusieurs professions, tout particulièrement en Mauricie.

«Ça doit passer notamment par la formation en entreprises. Il y a une dizaine d’années, les portes des entreprises étaient un peu plus fermées, mais la réalité d’aujourd’hui fait qu’il y a une belle fenêtre d’opportunité, aussi avec le ministère, pour pouvoir développer des partenariats intéressants. On ne relâchera pas les efforts», mentionne M. Galvani.

Quant à l’entretien du parc d’immobilisations, le nouveau directeur général estime, pour avoir pu comparer les établissements avec ceux d’une autre commission scolaire, que la Commission scolaire du Chemin-du-Roy est somme toute bien positionnée. «Quand on se compare, on se console. Environ 80 % de notre parc immobilier est bien coté et nous sommes sur la bonne voie», reconnaît-il.

L’un des défis à relever demeure toujours la question du ratio de places des élèves, étant donné que les statistiques détenues par le ministère ne tiennent pas toujours compte des différents développements dans certaines collectivités, augmentant de façon importante le nombre d’élèves inscrits dans les écoles de ces localités. On a d’ailleurs récemment pu le voir à Saint-Boniface ou Notre-Dame-du-Mont-Carmel, où les deux projets d’agrandissement des écoles ont finalement été accordés.

La Commission scolaire devra d’ailleurs bientôt s’attarder au cas de l’école De la Source à Saint-Maurice à cet effet, explique Luc Galvani.

«Homme d’action, grand collaborateur et définitivement tourné vers la réussite des élèves, nul doute que M. Galvani saura relever les défis qui attendent l’organisation et qu’il mettra l’énergie nécessaire à atteindre les objectifs que la Commission scolaire s’est définis dans son tout premier Plan d’engagement vers la réussite 2018-2022», indique Claude Lessard, président du conseil des commissaires.