Yvon Deshaies, maire de Louiseville, et Yvon Douville, directeur général de l’administration municipale.
Yvon Deshaies, maire de Louiseville, et Yvon Douville, directeur général de l’administration municipale.

Louiseville: le rapport du comité d’étude présenté en décembre

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Louiseville — Le conseil de Louiseville prendra connaissance en décembre du rapport du comité d’étude sur le développement de la ville.

Louiseville annonçait en octobre 2019 la mise en place d’un comité ayant l’objectif de réfléchir sur les forces et les faiblesses de la ville dans différentes sphères d’activités comme l’urbanisme, les loisirs et le secteur commercial. Le rapport des travaux du comité pourra servir à guider le conseil dans ses actes futurs, car il aborde aussi les menaces et les opportunités qui peuvent se présenter à la localité.

Le comité a remis au directeur général, Yvon Douville, une première version de son rapport à la mi-novembre. La version définitive sera présentée aux membres du conseil lors d’une rencontre privée qui aura lieu le 17 décembre, soit deux mois plus tard que prévu, un retard attribuable à la COVID-19 étant donné que certaines ressources impliquées dans le dossier ont dû prendre part à des interventions reliées à la pandémie.

«J’ai demandé qu’on retourne chacune des pierres de Louiseville, qu’on regarde les côtés économique, touristique, populationnel, les services. On veut avoir une image globale de toute la ville», raconte M. Douville, qui a feuilleté le document, mais qui refuse pour l’instant de dévoiler son contenu, car il désire que celui-ci soit d’abord analysé par le conseil.

M. Douville avait eu l’idée de commander une telle étude et avait soumis le tout au conseil. Les élus avaient décidé de donner le coup d’envoi aux travaux de ce comité formé d’employés de la Ville, mais aussi de citoyens. Le directeur général a refusé de participer aux rencontres du comité, voulant laisser les membres libres de toute forme d’influence et désirant permettre une réflexion indépendante.

Yvon Deshaies tient le même discours. Le maire n’a pris part à aucune discussion du comité, pas plus que les conseillers.

«Je n’ai aucune idée de son contenu. Et je ne veux pas le savoir avant la présentation au conseil. Mais j’ai hâte de le voir. Ça peut nous guider pour les prochaines années», déclare le maire Deshaies.

«Ça va être une source d’inspiration pour le conseil et les acteurs du milieu, estime Yvon Douville. Il y aura des répercussions de ces observations pour plusieurs années.»

Le maire rappelle que le conseil n’a aucune obligation de suivre à la lettre les recommandations du rapport du comité de développement.

«J’espère qu’il y aura des projets. Le rapport sera regardé, mais on ne s’attache pas les mains avec le contenu.»

Le conseil décidera si le rapport du comité sera rendu public. Le maire Deshaies croit que les grandes lignes du rapport devraient être dévoilées.

«J’aimerais ça. Ces gens-là ont mis 8-9 mois de travail là-dedans.»