Yvon Deshaies

Louiseville aimerait avoir sa propre descente de mise à l’eau

LOUISEVILLE — La Ville de Louiseville discute avec le ministre des Transports du Québec afin d’obtenir gratuitement un terrain près de la rivière du Loup qui servirait à l’aménagement d’une descente de mise à l’eau.

Ce terrain est situé à l’extrémité de la rue Notre-Dame Sud. Un accès à l’eau est déjà en place sur une parcelle de terrain qui appartient à la Ville de Louiseville. Cette descente est utilisée principalement l’hiver et aurait besoin d’être améliorée pour accueillir convenablement les embarcations durant l’été. Le terrain convoité servirait à aménager un stationnement.

«Cette descente a été aménagée il y a une trentaine d’années, c’est toléré par l’Environnement. L’hiver, la Ville met son refuge pour les skieurs au bout du rond-point de Notre-Dame Sud. C’est sur le terrain du MTQ qui nous tolère. Si on a le terrain, on est chez nous. Louiseville n’a jamais eu de descente de mise à l’eau. On a approché le MTQ. Si le MTQ donne le terrain et qu’on va chercher une subvention, pourquoi ne pas regarder?», plaide le maire, Yvon Deshaies.

M. Deshaies insiste sur le don du terrain et sur l’accès à une subvention. Selon lui, ce projet coûtera entre 300 000 $ et 400 000 $.

«C’est ce que ça coûterait pour arranger la descente, creuser, faire le stationnement. Ça prend un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement. Mais si on n’a pas de subvention, on n’est pas intéressé à bouger.»

Louiseville ne possède pas sa propre descente de mise à l’eau, mais profite d’une entente avec le Domaine du lac Saint-Pierre depuis 2014. Cette entente reconduite annuellement permet aux Louisevillois d’accéder gratuitement à une rampe de mise à l’eau sur la rivière du Loup.

M. Deshaies estime que cette nouvelle démarche avec le MTQ s’inscrit dans la volonté de la Ville de se mettre à l’abri d’une éventuelle fin de contrat décrétée par l’entreprise. Le maire confie que la Ville a tenté d’acheter la bâtisse et le terrain de l’entreprise lorsque celle-ci a finalement été vendue à un entrepreneur privé.

«On a encore une entente et on est bien desservi, mais ça ne nous empêche pas d’avoir une descente, croit le maire. Si on nous donne le terrain, le prochain conseil peut faire ce qu’il veut.»

Deux parcs nommés

La Ville de Louiseville attribuera un nom à son terrain de tennis et à son parc de planches à roulettes et BMX.

Le terrain de tennis portera le nom de Delatri. Cette décision du conseil vient honorer Anthony Delatri, un sportif aguerri. Cet ancien caricaturiste du Nouvelliste a été un excellent joueur de tennis et a enseigné les rudiments de cette discipline.

La cérémonie aura lieu le 5 juin. Anthony Delatri fêtera alors son 97e anniversaire de naissance.

Pour sa part, les adeptes de planches à roulettes s’amuseront au parc l’Éveil. Le conseil a arrêté son choix sur cette appellation, car il a travaillé ce projet en collaboration avec la maison des jeunes l’Éveil.

L’inauguration de ce parc est prévue pour la mi-juin.

Travaux au terrain Fréchette

Louiseville améliorera bientôt le terrain de baseball Fréchette. Quelque 65 000 $ seront investis afin d’installer un système d’éclairage et pour bonifier le drainage de la surface de jeu.

Certaines estimations pour l’installation d’un système d’éclairage étaient supérieures à l’investissement consenti par Louiseville. La Ville optera pour des poteaux de bois au lieu d’acier, ce qui réduit grandement la facture.

Louiseville profite d’une subvention de 44 000 $ provenant de la MRC de Maskinongé.