Le Nouvelliste
Trois-Rivières demande au gouvernement du Québec de reculer sur la décision d'imposer aux villes de céder gratuitement des terrains municipaux pour la construction d'écoles. 
Trois-Rivières demande au gouvernement du Québec de reculer sur la décision d'imposer aux villes de céder gratuitement des terrains municipaux pour la construction d'écoles. 

Loi 40: Trois-Rivières demande à Québec de reculer

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — À l’instar du caucus des grandes villes du Québec, le conseil municipal de Trois-Rivières a adopté, mardi soir, une résolution demandant à Québec de revoir sa position quant à l’acquisition des terrains pour la construction des écoles, un amendement prévu au projet de loi 40 et qui transférerait aux Villes le coût d’acquisition des terrains pour la construction de nouvelles écoles.