Le chef libéral, Philippe Couillard, a rencontré quelques travailleurs en lock-out d'ABI lors de son arrivée au Stade Stéréo Plus de Trois-Rivières.

Lock-out à l'ABI: «On est avec vous», affirme le chef libéral

Trois-Rivières (GD) — Comme ce fut le cas lors du premier rassemblement libéral de la campagne électorale à Sainte-Angèle-de-Prémont jeudi dernier, un groupe de travailleurs d’ABI en lock-out a accueilli le premier ministre sortant lundi soir lors de son arrivée au Stade Stéréo Plus de Trois-Rivières.

Des travailleurs d’ABI en lock-out accueille le premier ministre lors de son arrêt au Stade Stéréo Plus

Les quelques travailleurs portaient des chandails des Métallos et certains tenaient des drapeaux de leur syndicat. Dès sa sortie de l’autobus de campagne, Philippe Couillard, qui avait déjà rencontré le président du syndicat Clément Masse la semaine dernière, est allé à leur rencontre.

«Nous souhaitons, pour vous et vos familles, le retour à la normale le plus vite possible. J’espère que les conversations aux États-Unis vont être fructueuses. On est avec vous», a déclaré au travailleur le chef libéral.

«Nous avons eu dans ma région (Sagnenay-Lac-St-Jean) des lock-out ou des grèves prolongées. Les travailleurs sont privés de leur gagne-pain et ça l’a un effet sur toute une région. [...] On reste en contact et on vous soutient.»

Les travailleurs qui sont allés à la rencontre de Philippe Couillard ont bien accueilli ses propos. «Nous sommes présents pour qu’il n’oublie pas les travailleurs d’ABI», a soutenu Yvan Perreault, un des travailleurs présents.

«Nous n’avons pas parlé de ça avec lui, mais c’est sûr que nous trouvons ça bien plate l’argent que le gouvernement perd avec les contrats d’Hydro-Québec qui ne sont pas respectés en raison du «super» cas de force majeur. C’est assez aberrant. L’employeur décide d’un lock-out et il décide de ne pas payer leur dû. C’est assez frustrant pour nous.»

Les syndiqués d’ABI entendent bien aller à la rencontre de tous les chefs lorsqu’ils sont de passage en Mauricie ou au Centre-du-Québec.