Le premier ministre Philippe Couillard demande aux parties de négocier afin de mettre fin au lock-out à l'ABI.

Lock-out à l’ABI: Couillard invite les parties à négocier

Shawinigan — Le premier ministre Philippe Couillard invite le syndicat ainsi que la direction de l’Aluminerie de Bécancour à retourner à la table de négociations afin de mettre fin au lock-out qui perturbe, depuis maintenant près d’un mois, les opérations de l’usine qui constitue le plus important employeur privé de la région.

Par ailleurs, il rappelle que des ressources de médiation ont été mises à la disposition des deux parties. Il ajoute qu’autant le syndicat que la direction devront faire des compromis afin de dénouer l’impasse. 

De plus, il laisse entendre qu’il pourrait les contacter dans un proche avenir afin de les inviter à discuter. 

«C’est un conflit privé, mais qui a des répercussions importantes. On le suit de très près.»