Johanny Gignac et Guy Béland, les deux propriétaires de Distribution La Tuque, vont amener les bonbons à la maison.
Johanny Gignac et Guy Béland, les deux propriétaires de Distribution La Tuque, vont amener les bonbons à la maison.

Livraison de bonbons à La Tuque pour l’Halloween

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — L’Halloween n’aura rien d’habituel cette année, pandémie oblige. Grâce à deux entrepreneurs de La Tuque, qui proposent de faire la course aux bonbons autrement le 31 octobre, les petits monstres et les petites sorcières pourront quand même recevoir des friandises à La Tuque. L’équipe de Distribution La Tuque s’occupera de la collecte de bonbons dans les prochains jours et fera la livraison aux enfants qui se seront préalablement inscrits. En 24 heures à peine, les enfants se comptent par dizaines sur la liste et les bonbons commencent à arriver.

«On se demandait ce qui allait se passer, les décisions du gouvernement changent rapidement. J’avais déjà l’idée de faire ça, mais il me fallait quelques semaines de préparation. On ne pouvait pas être à la dernière minute alors on s’est lancé. S’ils ne peuvent pas ramasser les bonbons, on va aller leur porter les bonbons», explique Johanny Gignac de Distribution La Tuque.

«Les enfants ont besoin de célébrer l’Halloween, moi c’est une fête que j’adore. Je trouverais ça plate que l’on doive annuler la course aux bonbons. Ce que l’on souhaite, c’est de laisser une citrouille pleine à chaque enfant», ajoute-t-elle.

Guy Béland et Johanny Gignac, les deux propriétaires de Distribution La Tuque, sont des spécialistes de la livraison. Ils connaissent la ville et tous ses coins. Bénévolement, ils feront la livraison de bonbons tôt le matin jusqu’au souper le 31 octobre. Ils seront déguisés à bord de leur véhicule et seront appuyés par des bénévoles.

«On aimerait ça que les enfants dans les maisons soient déguisés et qu’ils nous montrent leur déguisement. C’est ça l’Halloween, le maquillage, le déguisement et les bonbons».

Depuis la publication Facebook mercredi, le téléphone ne dérougit pas. L’engouement est palpable. En moins d’une journée, une soixante d’adresses sont déjà sur la liste pour un total de 130 enfants.

«Les gens sont contents et ils me disent que c’est une belle initiative. Les enfants vont être excités et ils vont attendre ce sac avec impatience! Les parents embarquent et des entreprises nous ont déjà contactés pour donner des bonbons», souligne Mme Gignac.

Il faut spécifier que seuls les bonbons seront acceptés en dons dans le cadre de cette initiative. Il faut communiquer avec l’entreprise sur Facebook ou les laisser au bureau sur la rue Saint-Michel.

«On veut que les gens participent», insiste Johanny Gignac.

Plusieurs maires de la région attendent de voir les directives de la Santé publique avant de se prononcer sur les règles à suivre pour la fête de l’Halloween. À La Tuque, le maire a déjà fait savoir qu’il n’interdirait pas le porte-à-porte, mais qu’il allait fortement le déconseiller.

«Je ne peux pas l’interdire, mais je ne le recommande pas. Je pense que cette année on doit faire un x sur ces activités-là. C’est la même chose pour les rassemblements […] Même si les chiffres ne bougeaient pas, je ne le recommanderais pas», a indiqué le maire de La Tuque Pierre-David Tremblay.