Le lien interrives La Gabelle est fermé depuis le 11 juillet 2018, lorsqu’un employé d’Hydro-Québec a été blessé dans un accident impliquant un automobiliste.
Le lien interrives La Gabelle est fermé depuis le 11 juillet 2018, lorsqu’un employé d’Hydro-Québec a été blessé dans un accident impliquant un automobiliste.

Lien interrives La Gabelle: un appel d’offres sous peu

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL — Le projet visant à rendre plus sécuritaire le lien interrives La Gabelle entre Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Saint-Étienne-des-Grès est toujours sur les rails, malgré la pandémie de COVID-19. Les municipalités s’apprêtent d’ailleurs à lancer un appel d’offres.

«Il fallait juste mettre à jour les plans et devis, ce qui a été fait. L’appel d’offres sera lancé dans un délai très court», promet Luc Dostaler, maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Selon le premier magistrat, le projet se déroule toujours dans les temps requis. Il croit toujours possible que les travaux soient exécutés d’ici quelques mois.

Du côté d’Hydro-Québec, qui assume la moitié des coûts des travaux, on craint toutefois les impacts de la pandémie sur la progression du dossier.

«On travaille avec nos partenaires (les deux municipalités et la Sûreté du Québec) avec comme objectif d’ouvrir durant l’année 2020. Mais dans le contexte particulier de la pandémie de COVID-19, c’est sûr que ça influence le fonctionnement normal de la société», prévient Lucie Roy, porte-parole d’Hydro-Québec dans la région.

L’annonce de la réouverture complète de l’industrie de la construction le 11 mai, faite mardi par le gouvernement Legault, rassure cependant Luc Dostaler.

«On espère qu’il ne va pas y avoir de retard. On veut que ça ouvre le plus rapidement possible pour les gens. Mais on est très confiant que dans quelques mois, ce sera fait», mentionne-t-il.

Le coût des travaux pour réaliser cet aménagement sur le barrage La Gabelle est estimé à 250 000 $. Le gouvernement Legault a promis une aide financière de 155 000 $ aux deux municipalités impliquées.

Rappelons que le lien interrives a été fermé le 11 juillet 2018, à la suite d’un accident impliquant un employé d’Hydro-Québec. Les aménagements permettront d’améliorer la sécurité des personnes qui empruntent ce chemin qui permet à un seul véhicule à la fois de passer. Des glissières de sécurité seront installées et la piste cyclable sera déplacée.

Un écocentre dans deux mois?

Il n’y a pas que le lien interrives qui pourrait être affecté par la pandémie à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. L’écocentre qui doit ouvrir dans son nouveau parc industriel est toujours en construction.

«Il devait ouvrir d’ici maximum deux mois, mais ça pourrait être plus difficile à cause du contexte actuel. Mais on sait que les gens font leur ménage en ce moment, alors on met l’accélérateur», assure M. Dostaler.

Cet écocentre, qui sera opéré en collaboration avec la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, permettra aux citoyens de se débarrasser de leurs matières recyclables qui sont trop encombrantes pour être placées dans leur bac de récupération.