Robert De Nobile, président de l’OMHTR, Sara Dubé, directrice des affaires publiques au Port de Trois-Rivières, Valérie Therrien, directrice générale du Musée POP ainsi que Francis Mathieu, vice-président à l’administration et la planification de la Société d’habitation du Québec.

L’histoire de l’OMH exposée au Musée POP

TROIS-RIVIÈRES — Afin de souligner en grande le cinquantième anniversaire de fondation de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Trois-Rivières, l’organisme s’associe au Musée POP pour présenter une exposition gratuite et ouverte à toute la population, exposition qui relatera les faits saillants de l’histoire de l’OMH en plus de rappeler sa mission essentielle dans la société.

Ainsi, le public aura accès gratuitement à cette salle du Musée POP accessible directement par le hall d’entrée de l’institution de la rue Laviolette, au centre-ville de Trois-Rivières. C’est notamment grâce à la contribution de plusieurs partenaires, dont le Port de Trois-Rivières et le Groupe SCE, que cette exposition a pu voir le jour et devient accessible à l’ensemble, note le président du conseil d’administration de l’OMH de Trois-Rivières, Robert De Nobile.

L’exposition, qui a été inaugurée jeudi matin au Musée POP, relate le parcours de l’OMH et présente sa mission à travers trois grandes périodes de son histoire, soit la rénovation urbaine et le relogement, la mission de l’OMH auprès des aînés de même que la période suivant la fusion municipale de la nouvelle ville de Trois-Rivières au tournant des années 2000. On y relate également les bons coups de l’organisation, dont la reconstruction complète du secteur Adélard-Dugré, le développement du complexe Trifluvia au centre-ville de même que la construction du premier immeuble à logements subventionnés ayant reçu la certification platine LEED au Canada.

En aidant 2800 citoyens à travers 1690 logements subventionnés, en plus de 460 ménages dans le secteur privé grâce au programme Supplément au loyer, l’OMH de Trois-Rivières loge ni plus ni moins que 2 % de la population trifluvienne, et dispose de 9 % du parc locatif de la Ville de Trois-Rivières. L’organisation emploie 60 personnes, opère un budget de 25 M$ et génère des revenus de taxes à la Ville de Trois-Rivières de l’ordre de 1 843 086 $.

«Il était important pour nous de permettre au public de connaître notre histoire, notre rôle, mais également de défaire parfois certains préjugés que l’on peut avoir. Nous travaillons avec une clientèle à qui nous venons en aide pour leur permettre d’avoir un logement décent à prix abordable, et favoriser ainsi leur inclusion dans la société», indique Robert De Nobile.

«Ce tour d’horizon est tout à l’honneur du personnel et des partenaires de l’Office. Ça remémore l’ampleur des projets mis sur pied en cinq décennies», ajoute Francis Mathieu, vice-président à l’administration et la planification de la Société d’habitation du Québec.

Pour le Musée POP, ce partenariat était d’autant plus naturel que la mission même du musée repose sur la volonté de traduire la culture québécoise dans son quotidien. «Quoi de plus quotidien que de se loger? Et l’OMH de Trois-Rivières permet à sa clientèle de se loger adéquatement dans un milieu de vie intéressant. Pour nous, le lien était fort et c’était naturel que d’ouvrir nos portes à ce projet», souligne la directrice générale du musée, Valérie Therrien.

L’exposition «Vous loger nous habite! 50 ans de services à la communauté» sera présentée gratuitement jusqu’au 12 janvier 2020 au Musée POP.