Vingt enfants soutenus par Leucan Mauricie et Centre-du-Québec ont participé à une randonnée de motoneige organisée par des bénévoles, dimanche.

Leucan: en motoneige pour retrouver le sourire

Notre-Dame-du-Mont-Carmel — Une trentaine de motoneigistes ont sillonné les sentiers autour de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, pendant une bonne partie de l’avant-midi, dimanche. Derrière eux ont pris place une vingtaine de passagers particuliers: des enfants soutenus par Leucan Mauricie et Centre-du-Québec.

«Le but c’est de rendre les enfants heureux, souligne M. Massicotte. Avec tout ce qu’ils ont dans leur vie, on veut embellir leur journée et en même temps ramasser de l’argent pour Leucan. Le but ultime, c’est que ça aille mieux pour eux à l’avenir.

Il s’agit de la seconde fois que Mario Massicotte, agriculteur et conseiller municipal de Saint-Maurice, organisait une telle activité. L’an dernier, la randonnée avait été organisée pour Olivier Pagé, aujourd’hui âgé de 30 ans, atteint de paralysie cérébrale. Les profits de l’activité avaient été remis à l’association de la paralysie cérébrale. Cette année, il a voulu répéter l’expérience, mais a choisi de dédier cette randonnée à Leucan Mauricie et Centre-du-Québec.

«Quand j’étais jeune, je rêvais d’embarquer sur une motoneige, explique M. Massicotte. Alors j’ai pensé que c’était peut-être le rêve de certains de ces enfants aussi. Alors j’ai appelé mon monde, mes chums, le club de motoneige, le Centre de biathlon, et ils ont embarqué à plein pied là-dedans.»

Le Club de motoneige du comté de Champlain était partenaire de l’événement, de même que le Centre de biathlon de la Mauricie. C’est à ce dernier, situé sur le rang Saint-Flavien, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, que les randonneurs se sont donné rendez-vous dimanche matin. Ils ont commencé par faire une balade d’une quarantaine de kilomètres avec leurs jeunes passagers. «On en fait une deuxième après, plus courte, de deux ou trois kilomètres, pour les enfants qui sont en traitement et qui ne peuvent pas faire la longue balade», ajoute M. Massicotte.

Neuf autoneiges ont participé à la balade de dimanche, transportant notamment des parents dont les enfants sont soutenus par Leucan.

Cortège d’autoneiges

Plusieurs autoneiges, amenées par le groupe Les amateurs d’autoneiges du Québec, se sont aussi jointes à la randonnée de dimanche, certaines transportant même des enfants soutenus par Leucan et leurs parents. La directrice de Leucan Mauricie et Centre-du-Québec, Annie Brousseau, a également pris place à bord de l’un de ces engins. Elle ne tarissait pas d’éloges pour Mario Massicotte et les bénévoles qui ont contribué à l’organisation de l’événement.

«Ils nous ont approchés et on a trouvé que l’idée était merveilleuse, se réjouit Mme Brousseau. On n’a jamais eu un comité organisateur d’un événement avec le cœur sur la main autant qu’eux. C’est vraiment incroyable!»

Mme Brousseau ajoute s’estimer chanceuse d’avoir pu compter sur l’équipe mobilisée par Mario Massicotte.

«À Leucan Mauricie et Centre-du-Québec, on est seulement deux employées à temps plein. Quand du monde comme ça nous aide, c’est ce qui nous permet d’atteindre nos objectifs. Je ne crois pas qu’on y arriverait sans leur générosité.»

La ministre de la Justice et députée de Champlain à l’Assemblée nationale, Sonia LeBel, a elle aussi sorti sa motoneige pour prendre part à la randonnée. «C’est un deux pour un: on se promène, on prend l’air dehors, et ça fait plaisir aux enfants. Quand on m’en a parlé, j’ai tout de suite accepté d’y participer.»

Le plaisir ne s’arrêtait toutefois pas après la balade en motoneige ou en autoneige. Les randonneurs étaient invités à un dîner BBQ et à déguster de la tire sur la neige et un chocolat chaud autour du feu, question de rester au chaud malgré le vent et l’humidité de dimanche. En début d’après-midi, Éric Masson et ses musiciens ont également fait un spectacle pour les participants.

Une contribution volontaire était suggérée pour prendre part aux activités de la journée. L’événement aura permis de recueillir plus de 15 000 $.