Un mois de juin gris est à prévoir selon Météomédia.

L'été s'annonce ordinaire

Après un mois de mai à la météo déprimante, les prévisions de Météomédia laissent présager un été plutôt ordinaire. Un début de mois de juin gris, plus de précipitations qu'à la normale et pas de prolongation du temps chaud en septembre.
«Pour la région de la Mauricie, on prévoit des températures dans les normales de saison. Ce ne sera probablement pas aussi exceptionnel que l'été dernier où on avait eu un superbe été», a commenté André Monette, chef météorologue chez Météomédia.
La température moyenne, pour les mois de juin, juillet et août, est de 24 degrés le jour partout dans la région et autour de 12 degrés la nuit à Trois-Rivières et de 11 degrés du côté de La Tuque.
«L'été ne commencera pas en lion. Le premier tiers du mois de juin va être sous le signe de la fraîcheur avec des températures plus printanières. Il n'y aura pas de grande chaleur. Il va falloir attendre la mi-juin pour des températures plus estivales», a souligné l'expert.
Les précipitations, qui ont durement touché la région dans les dernières semaines, seront encore bien présentes cet été.
«Dans la même continuité, on prévoit plus de précipitations que la normale. En Mauricie on reçoit normalement 310 mm de pluie, ça devrait être davantage cette année, entre 350 et 400 mm. Ça peut par contre varier beaucoup d'une municipalité à l'autre», a expliqué André Monette.
Ce dernier se fait toutefois rassurant, plus de pluie n'égale pas nécessairement un temps gris et nuageux.
«C'est souvent des précipitations sous forme d'averses et d'orages. C'est souvent de courte durée. Il y a rarement des journées complètement gâchées comme au printemps et à l'automne», a noté le météorologue.
Les experts ne prévoient pas non plus de prolongation du beau temps au mois de septembre comme ç'a été le cas l'an dernier.
«Cette année, on pense que ce sera plus classique comme fin d'été. Ça va commencer à se terminer vers la fin août et graduellement en septembre. Il n'y aura pas de période de chaleur prolongée. Si on a à prendre des vacances, on mise sur le mois de juillet qui est toujours le mois le plus chaud ou les deux premières semaines du mois d'août.»
Bonne nouvelle pour ceux qui jardinent, les possibilités de gel sont pratiquement terminées d'un bout à l'autre de la région.
«En moyenne le dernier gel est autour du 8 mai pour les régions près du fleuve et plus on va vers La Tuque plus ça tourne autour du 25 mai. [...] Il y a déjà eu du gel au sol le 1er juin, mais on ne prévoit pas ça à court terme», a souligné M. Monette.
Un mois de mai à oublier
Le mois de mai, même s'il n'est pas encore terminé, a été marqué sans grande surprise par les précipitations et les températures plus fraîches sans toutefois fracasser de record.
«C'est évident que le mois de mai va être plus frais que la normale. La normale est autour de 18 le jour, et de 6 la nuit. Présentement, on a une moyenne de 15 le jour et de 6 la nuit. [...] Ça va être un mois considéré comme frais», indique André Monette.
Le mois de mai ne devrait pas battre de record au niveau des précipitations, mais on peut quand même souligner que la situation a été exceptionnelle. Sur les 128 mm de pluie reçus, 95 mm sont tombés entre le 1er et le 8 mai.
«On est largement au-dessus des normales. La moyenne est de 98 mm, c'est 30 mm au-dessus. C'est substantiel, mais ce ne sont pas des valeurs records», a conclu le météorologue.