L'esprit de Noël en images

... chez GDG Environnement

Les bureaux de GDG Environnement sont transformés en cette période de réjouissance grâce aux habiles mains de France Larochelle qui ne ménage pas les efforts pour alimenter la féérie de Noël. Le montage comprend, entre autres, un charmant village de Noël et cinq sapins de Noël! Chaque année, elle se réinvente pour en mettre toujours plein la vue aux employés de la compagnie trifluvienne. Les employés clament d’ailleurs qu’ils ont les bureaux les mieux décorés de Trois-Rivières.

... à Saint-Prosper-de-Champlain

Alexandre Pelletier de Saint-Prosper-de-Champlain adore la fête de Noël! Tellement en fait qu’il est prêt à consacrer ses temps libres pendant un mois à la décoration de la résidence familiale. «Ça fait 15 ans qu’on fait ça chaque année et, chaque fois, on en ajoute.» Il se fait un honneur de compléter le décor pour le 1er décembre afin que les passants du rang Saint-Augustin en aient plein la vue. D’innombrables villages, une quinzaine de sapins, plusieurs pères Noël et bien sûr des guirlandes lumineuses constituent ce décor féérique.

Des cadeaux pour aider

À la recherche d’un cadeau sympathique qui pourrait faire une différence dans la vie de personnes démunies. Une soixantaine d’élèves de 12 à 18 ans qui fréquentent les Voies alternatives de l’école Chavigny se sont mobilisés afin de produire à la main divers objets en bois qui sont maintenant en vente au grand public. Parmi ces créations, il y a des lanternes, des centres de table, des sapins au look moderne, des mangeoires d’oiseaux, haut-parleurs en bois et chaises Adirondack. Les créations les moins chères sont des étoiles et des boules de Noël vendues à 2 $ l’unité. Pour se procurer ces objets, il faut se présenter à la réception de l’école Chavigny au 365, rue Chavigny, Trois-Rivières.

Ces jolies lanternes rouges et blanches ont été réalisées par les élèves.
Parmi les objets en vente, il y a des mangeoires d’oiseaux.
Ce centre de table est l’une des créations offertes.

22e Campagne des paniers de Noël à Val-Mauricie

Pour la 22e année consécutive, les élèves de l’école secondaire Val-Mauricie ont confectionné des paniers de Noël pour 55 familles dans le besoin de la région. Avec 18 967 dollars amassés en nourriture, la valeur des paniers par famille varie de 250 à 800 dollars. Et alors que chaque groupe de l’école est jumelé à une famille démunie, sans connaître les noms, il a été possible de préparer 232 cadeaux, 160 livres et 392 vêtements à donner. Les élèves des écoles primaires Notre-Dame de Notre-Dame-du-Mont-Carmel ainsi que ceux des écoles de la Source, des Bâtisseurs et Félix-Leclerc du secteur Shawinigan-Sud se sont joints au mouvement. «Le plus important n’est pas tant la quantité de ce qu’on a ramassé, mais le fait qu’on se soit sensibilisé à la misère des autres et qu’on a laissé parler notre entraide, notre générosité et notre solidarité pour les autres. Le remède à la misère, ce n’est pas la richesse, c’est le partage», a lancé comme message Denis Bastarache, animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école secondaire Val-Mauricie. 

À l’avant, on retrouve Shania Léveillée, Marièle Gagnon et Mia Beaulieu. À l’arrière, on aperçoit Allicia Milette Rondeau, Naomy Beaulieu, Océanne Vogel, Méganne Désilets et Lauriane Yergeau.

Chaîne humaine et paniers de Noël à l’école du Rocher

C’était jour de chaîne humaine à l’école secondaire du Rocher, du secteur Grand-Mère à Shawinigan, vendredi, alors que les élèves concrétisaient deux semaines de collecte de denrées et de dons pour la confection de paniers de Noël, dédiés à des familles du secteur vivant en situation de pauvreté. «On ne veut pas juste donner des paniers, on veut aussi sensibiliser les jeunes à la réalité de la pauvreté», explique François Lajoie, animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire et coordonnateur de la 29e édition de l’événement, conduit en partenariat avec le Centre d’action bénévole de Grand-Mère. Chaque classe était jumelée à une famille. Ce sont ainsi 22 paniers qui seront distribués dans la communauté. Environ 1000 $ ont aussi été amassés et seront distribués sous forme de bons d’achat dans des supermarchés de la région. 

Vous avez un décor impressionnant, une fée ou un lutin de Noël inspirant? N’hésitez pas à nous faire parvenir vos photos à l’adresse information@lenouvelliste.qc.ca. Nous les publierons sur notre site internet et sur notre application mobile.