Les radars des policiers étaient actifs mercredi sur l'autoroute 55 à Shawinigan.

Les zones de travaux sous haute surveillance

La Sûreté du Québec a tenu mercredi son Opération orange, une journée annuelle où les automobilistes traversant les chantiers routiers sont particulièrement ciblées par les forces de l'ordre.
Pour l'occasion, c'est l'autoroute 55 à Shawinigan, à la hauteur de la rue Garnier, qui a été la cible des policiers. Ce secteur contient des zones de construction où la vitesse a été réduite entre 70 et 90 km/h.
Les patrouilleurs ont remis 16 constats d'infraction pour vitesse excessive aux automobilistes pris en défaut.
«Notre présence sera accrue partout au Québec cet été et nous serons bien représentés dans les zones de construction. Ça ne se fera pas juste aujourd'hui (mercredi). Dans l'ensemble des zones de travaux, nous serons visibles pour faire de la sensibilisation et de la répression grâce à des opérations radar», a mentionné le porte-parole de la Sûreté du Québec, le sergent Hugo Fournier.
En plus de la vitesse, les infractions reliées à l'utilisation du cellulaire et à la conduite trop rapprochée entre deux véhicules recevront davantage d'attention de la part de la SQ.
En 2012, 1302 constats d'infraction pour vitesse excessive dans une zone de travaux ont été distribués par les forces de l'ordre. En 2013, 184 infractions supplémentaires ont été relevées par les policiers. Est-ce un signe que le message ne passe pas, où est-ce que les patrouilleurs sont plus attentifs à ces zones?
«Je pense que c'est un peu des deux. Notre présence est beaucoup plus active», conclut M. Fournier.