Les systèmes informatiques de l'UQTR en panne pendant trois heures

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — L’Université du Québec à Trois-Rivières a vécu un peu plus de trois heures de panne de ses systèmes informatiques, mardi.

L’événement, qui a également affecté la téléphonie, est arrivé à cause d’une opération de maintenance des gicleurs et est attribuable à une erreur humaine, indique Jean-François Hinse, responsable des communications.

C’est qu’en cas d’incendie, la salle des serveurs informatiques est dotée d’un système de défense qui éteint le courant aux appareils lorsque les gicleurs se mettent en marche afin d’éviter les courts-circuits.

Lorsqu’on fait de la maintenance sur les gicleurs, il existe un moyen de contourner ce système de défense afin, justement, d’éviter une interruption de courant dans la salle des serveurs.

Or, cette opération de contournement n’a pas été faite.

L’événement a débuté à 14 h 15 et n’a pris fin qu’à 17 h 45, ce qui a empêché la prestation de nombreux cours.

On se rappellera que la plupart des cours à l’UQTR se donnent en ligne, cette session-ci, à cause de la pandémie.

Jean-François Hinse explique que la situation sera traitée de la même manière que lorsqu’un professeur est obligé de s’absenter pour des raisons de santé ou à cause de conditions météorologiques particulières.

C’est lui qui devra alors prendre entente avec ses étudiants sur la manière de reprendre les éléments manqués, explique-t-il.

Le porte-parole de l’UQTR assure que les systèmes informatiques se portent bien et qu’ils sont en mesure de répondre à l’utilisation exceptionnellement intensive qu’on en fait cette session-ci.

L’événement, dit-il, a occasionné beaucoup de travail au service informatique. Le côté positif, c’est qu’on sait que le système de défense de la salle des serveurs fonctionne bien, fait valoir le porte-parole.