Le nouveau colisée sera construit au District 55.

Les soumissionnaires pour le nouveau colisée seront connus le 14 mars

Les soumissionnaires qui prendront part à la préqualification en vue de la construction du futur colisée du District 55 seront finalement connus le 14 mars prochain. Le processus, qui devait aboutir vendredi, a une nouvelle fois été repoussé de quelques semaines, en raison d'ajouts aux demandes faites aux entrepreneurs qui désirent soumissionner.
On se souviendra que la Ville a établi un processus de qualification pour les entrepreneurs intéressés à soumissionner pour la construction du futur colisée. La Ville espère ainsi gagner du temps au moment du lancement des appels d'offres. Un comité de sélection sera formé afin de déterminer quelles entreprises seront habilitées à pouvoir soumissionner pour construire le colisée. Rappelons que la Ville souhaite obtenir un projet clé en main, et que l'entrepreneur devra répondre de toutes les étapes, y compris les services professionnels des architectes et des ingénieurs. Or, ce premier processus devait prendre fin le 20 janvier, mais a été repoussé au 14 mars. «Il y a eu des addendas dans les demandes faites aux soumissionnaires pour la préqualification, alors on repousse un peu l'échéance», indique le maire Yves Lévesque.
Ce dernier assure toutefois que l'échéance finale du projet, prévue à l'automne, ne sera pas affectée. C'est que le consortium formé par les firmes Locus3 et Mésar, qui ont obtenu le mandat de réaliser le programme fonctionnel et technique (PFT), le devis de performance et les estimations de coûts, ont jusqu'à la fin du mois de mars pour fournir le PFT, un outil essentiel à la réalisation du travail des soumissionnaires, explique le maire. «Ils auraient eu besoin de ce document pour pouvoir avancer, alors ça ne change pas grand-chose. Les échéances demeurent les mêmes, et nous serons bons pour faire la première pelletée de terre à l'automne», assure Yves Lévesque.
Le PFT vise notamment à déterminer de façon précise les besoins réels de la Ville dans les installations du futur colisée, afin d'éviter tout ajout de dernière minute qui pourrait faire gonfler la facture. Rappelons que le projet global représente un investissement de près de 55 M$, dont la moitié sera assumée par Québec et l'autre par la Ville de Trois-Rivières. Toutes les entreprises retenues au 14 mars seront invitées à commencer les plans et devis pour le projet. Un budget de 1 M$ a été prévu afin de payer leurs honoraires professionnels. Vers la fin de l'été, chaque soumissionnaire devra fournir au moins 60 % des plans complétés afin que le comité de sélection puisse procéder au choix final.