Il faut réapprendre à jouer avec les moyens du bord. Un cruel retour aux sources pour la marmaille habituée à avoir bien peu de temps libres.
Il faut réapprendre à jouer avec les moyens du bord. Un cruel retour aux sources pour la marmaille habituée à avoir bien peu de temps libres.

Les règles nébuleuses du ballon carré [VIDÉO]

Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste
CHRONIQUE / Le soleil radieux est un allié précieux dans notre combat quotidien contre l’ennui qui s’installe peu à peu dans notre isolement forcé.

Tout le monde dehors!

Mais dehors, on fait quoi!?

Il faut réapprendre à jouer avec les moyens du bord. Un cruel retour aux sources pour la marmaille habituée à avoir bien peu de temps libres.

Dans un souffle d’enthousiasme, mes cocos et moi, on s’est précipité dehors pour jouer une partie de ballon carré à la suggestion de mon grand Alexis mardi matin.

Connaissez-vous les règles du ballon carré?

Moi non plus, c’est bien ça le problème. Même après les patientes explications de mon expert en la matière, je n’y comprends toujours rien.

Il y a deux carrés et un ballon. Jusque là, ça va.

Puis il y a un roi, autoproclamé. Alexis en l’occurrence. Normal, c’est lui qui a eu l’idée du jeu. Bon j’ai abdiqué, je n’avais pas le cœur de me lancer dans une leçon de démocratie.

Un roi, donc, qui choisit son carré. Il commence avec le ballon et doit faire un rebond, un seul, dans le carré voisin avant d’être attrapé par l’autre joueur situé dans l’autre forme géométrique. Il y a plusieurs coups possibles, coup montagne, coup souris, coup chiant et j’ai oublié les autres.

«C’est le roi qui fait les règles», lance Alexis comme si c’était l’évidence même!

Pffffff…. J’avoue que j’ai commencé à décrocher un peu, mais l’important c’est d’être dehors non?

La première partie oppose Alexis à Samuel et j’avais le privilège d’affronter le gagnant.

Après avoir réussi un premier attrapé, Samuel y va d’un lancer qui rebondit sur le pied d’Alexis avant de rouler à l’extérieur de la zone de jeu. J’étais certaine, selon ce que j’en avais décodé, que Samuel a bien fait et remporté cette première manche. Alexis s’est opposé à ses manœuvres victorieuses en déclarant que ce n’était pas légal de toucher l’adversaire!

«Ah non?», me suis-je interrogée.

«Ben non! Tu peux pas faire ça!», déclare-t-il en lançant sans pitié le ballon dans le ventre de son petit frère qui s’est mis à hurler de douleur.

Selon mes règles, c’était la fin de la partie. Le roi n’était pas content…

******

Peut-être que demain on essaiera de faire une partie de sirop. Les fans de la série télévisée Kaamelott auront peut-être la puce à l’oreille. Les autres, je vous envie parce que vous aurez la chance de découvrir une hilarante série disponible sur Youtube.

Pour vous familiariser avec les règles du jeu originaire du pays de Galles, voici la vidéo de l’épisode. Je vous souhaite beaucoup de plaisir!

*******

Mathilde Elliot et sa création de circonstance!

Clin d’œil à la famille Elliot qui a mis sur pied un concours de décoration de gâteau pour tromper l’ennui en cette période d’isolement. L’œuvre d’art éphémère de Mathilde aura certainement fait un malheur, autant pour les yeux que pour les bedaines des membres de sa famille! Si l’idée vous tente mais que vous manquez d’inspiration, vous pouvez visionner quelques épisodes de Rage de sucre (Sugar Rush) sur Netflix. Vous pouvez également vous rincer l’œil sur la page Facebook du podiatre Philippe Legaré qui concocte des gâteaux à faire saliver!

N’hésitez pas en m’écrire pour me partager vos activités préférées à l’adresse kim.alarie@lenouvelliste.qc.ca.