La candidate du Parti québécois dans Nicolet-Bécancour, Lucie Allard, a fait connaître ses priorités.

Les priorités de Lucie Allard

NICOLET — La candidate du Parti québécois dans Nicolet-Bécancour, Lucie Allard, a profité de l’ouverture officielle de son local électoral pour faire connaître ses priorités.

«J’ai beaucoup de préoccupations pour Nicolet-Bécancour et notre monde mérite qu’on s’occupe de lui, sérieusement», a-t-elle déclaré devant ses partisans, dont les anciens députés péquistes Michel Morin et Jean-Guy Paré, ainsi que le député fédéral Louis Plamondon.

Occupant depuis 18 ans les fonctions de directrice générale du CPE Chez-Moi Chez-Toi à Bécancour, Mme Allard veut justement rendre disponibles des places en CPE dans la circonscription.

Par ailleurs, elle veut prendre toutes les mesures possibles pour régler le lock-out à l’ABI. Et outre sa volonté de s’assurer d’une représentativité régionale au sein du gouvernement et de redonner le pouvoir aux régions, Mme Allard entend bien défendre la gestion de l’offre.

Améliorer les services de proximité en éducation et en santé et plus particulièrement aux aînés éloignés des grands centres, faire de Nicolet-Bécancour un exemple en développement durable et s’assurer que l’environnement soit au cœur des décisions: voilà les autres enjeux prioritaires.

Depuis le début de la campagne, Mme Allard a vu son chef Jean-François Lisée effectuer deux arrêts dans le comté. «Les quatre prochaines semaines seront déterminantes pour Nicolet-Bécancour et l’ensemble du Québec. Je vais travailler fort et sérieusement avec mon équipe pour que les citoyens et citoyennes réalisent que le programme du Parti québécois correspond le mieux à leurs aspirations et leurs préoccupations. Je serai partout et à l’écoute pour que le 1er octobre au soir, je devienne fièrement la première députée de Nicolet-Bécancour», a-t-elle conclu.