La direction du Service loisirs, culture et vie communautaire de la Ville de Shawinigan a affirmé avoir pris les mesures nécessaires pour que cesse la discrimination dont s'est dit victime un couple transgenre de Shawinigan en allant à une piscine publique.

Les piscines publiques accessibles à tous, soutient Shawinigan

Shawinigan — Les piscines publiques de Shawinigan sont accessibles à tous les usagers et ce, sans aucune discrimination. C’est ainsi que la direction du Service loisirs, culture et vie communautaire, a réagi à la sortie publique effectuée par deux personnes transgenres qui souhaitaient dénoncer le fait de s’être vues refuser l’accès aux vestiaires et aux toilettes de la piscine du parc Frank-Gauthier en raison de leur identité de genre.

«Nous avons vécu un événement regrettable en début de saison et nous avons pris les mesures nécessaires pour que les usagers puissent profiter de ce loisir en respect avec leurs droits», a indiqué, par voie de communiqué, le directeur des loisirs, culture et vie communautaire, David Cadieux.

La Ville a également invité tous les utilisateurs des piscines à faire preuve de respect et de tolérance.

Shawinigan dit avoir informé le personnel responsable des piscines que les personnes transgenres peuvent choisir le vestiaire qu’elles souhaitent fréquenter. «Nous avons des cabines individuelles dans les vestiaires des quatre piscines publiques de la Ville et nous allons demander à tous les usagers de les utiliser», ajoute David Cadieux.

Finalement, la Ville incite les usagers à signaler à l’équipe de sauveteurs tous les cas qui pourraient être problématiques.

Le Nouvelliste a contacté Aria Dufresne, l’une des deux jeunes femmes transgenres qui ont subi cette situation, vendredi. Elle s’est dite satisfaite de la réponse de la Ville de Shawinigan.