François St-Onge, directeur du Service des communications et des relations avec les citoyens à la Ville de Shawinigan.
François St-Onge, directeur du Service des communications et des relations avec les citoyens à la Ville de Shawinigan.

Les permis de brûlage à nouveau émis à Shawinigan

Shawinigan — Malgré le temps sec qui perdure, la Ville de Shawinigan annonce la reprise de l’émission des permis de brûlage sur son territoire.

Le 30 juin, un communiqué avait été publié pour annoncer le maintien de l’interdiction des feux à ciel ouvert. Or, même si le temps sec s’est poursuivi depuis ce temps, la Ville confirme que le Service de sécurité incendie reprend l’émission des permis de brûlage pour les feux de branches ou de feuilles, dans le cadre d’un nettoyage de terrain ou de défrichage.

François St-Onge, directeur du Service des communications et des relations avec les citoyens, mentionne que la Ville a simplement décidé de suivre les recommandations de la Société de la protection des forêts contre le feu.

Cette dernière a effectivement annoncé la levée de cette interdiction sur pratiquement tout le territoire québécois, sauf la Côte-Nord et le Saguenay - Lac-Saint-Jean, à compter du 26 juin. Le 2 juillet, le territoire du Nord-du-Québec s’ajoutait aux régions où les feux à ciel ouvert étaient interdits. La SOPFEU modifiait à nouveau l’avis à compter du 5 juillet en incluant plusieurs autres secteurs, dont celui de la Ville de La Tuque.

Étant donné que Shawinigan n’est pas visée par l’interdiction, le Service de sécurité incendie reprendra donc l’émission des permis de brûlage, sous certaines conditions.

«Si la SOPFEU interdit à nouveau les feux à ciel ouvert, nous le ferons également», indique M. St-Onge.

Par ailleurs, les feux sont permis dans des foyers conformes, munis d’un pare-étincelles. Les feux d’artifice domestiques sont aussi autorisés, sous réserve des dispositions prévues à la réglementation municipale, notamment être âgé d’au moins 18 ans et de maintenir une distance de 15 mètres de tout bâtiment. Cette pratique est toutefois interdite si les vents soufflent à plus de 20 kilomètres à l’heure.

En fin de journée lundi, la SOPFEU établissait à «très élevé» l’indice d’inflammabilité à Shawinigan.