La Société de transport de Trois-Rivières a déployé ses nouveaux trajets dimanche.

Les nouveaux trajets de la STTR entrent en vigueur

Trois-Rivières — La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) déployait dimanche les nouveaux tracés de son réseau. Si quelques ajustements étaient à prévoir, convient Guy Demontigny, directeur général de la STTR, celui-ci se dit tout de même satisfait de cette première journée. Il rappelle que le réseau n’avait jamais subi de rénovations majeures en 40 ans. Les nouveaux trajets, fruit de plus de deux ans de recherche et de planification, vont permettre plus de flexibilités dans les opérations, explique le directeur général.

Le choix d’aller de l’avant avec le nouveau réseau en période estivale, et de lancer ce chantier un dimanche de surcroît, se veut stratégique, fait valoir Guy Demontigny. «On veut être prêt pour le grand spectacle, celui de l’automne», image-t-il en évoquant la rentrée et le retour des vacances.

La STTR se donne six mois pour évaluer les changements et les ajustements qu’elle pourrait apporter au nouveau réseau. D’ici là, les commentaires des usagers seront recueillis pour l’orienter dans ses décisions, assure M. Demontigny. Des changements «d’exploitation» pourraient toutefois être amenés entre-temps pour faciliter le travail des chauffeurs, indique-t-on.

Guy Demontigny, directeur général de la Société de transport de Trois-Rivières, se dit satisfait de la première journée d’opération du nouveau réseau.

On se souviendra que les récentes sessions d’information tenues par la STTR pour présenter le projet à la population avaient donné lieu à l’expression de beaucoup d’inquiétude, voire même de frustration. Guy Demontigny soutient que les doléances des usagers ont été entendues et seront prises en compte dans le processus d’évaluation à venir.

Au nombre des appréhensions des citoyens entendues à ces occasions, le thème du déplacement du terminus des Rivières vers l’UQTR était récurrent. La STTR a néanmoins choisi d’aller de l’avant avec le projet. M. Demontigny indique qu’à son sens les distances de marche entre les arrêts d’autobus et le centre commercial demeurent raisonnables, soit entre 140 et 180 mètres.

Pour les trois prochaines semaines, des «agents facilitateurs» seront présents aux différents terminus pour assister les usagers et les informer sur les nouveaux trajets. Les escouades seront de retour à la rentrée pour deux autres semaines afin de répéter l’exercice.

Des ressources additionnelles ont également été affectées à la ligne téléphonique du service à la clientèle. L’application mobile Transit est aussi disponible pour se renseigner sur les nouveaux trajets. Enfin, chaque arrêt porte son propre numéro qui permet de connaître l’heure de passage des trois prochains autobus via un message SMS. «On essaie de donner le maximum dans les circonstances, dans une période plus facilitante», maintient le directeur général.