Marie-Andrée Brière, directrice et coordonnatrice du projet.
Marie-Andrée Brière, directrice et coordonnatrice du projet.

Les moulins et le développement de la Mauricie

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La Société de généalogie du Grand Trois-Rivières lançait samedi un ouvrage sur la présence des moulins à grain dans la région. Dirigé par Marie-Andrée Brière, «Du grain à la farine – les moulins de la Mauricie» met en lumière le rôle essentiel de ces infrastructures dans le développement du territoire mauricien.

«Entre 1634 et 1850, il y a une soixantaine de moulins qui se sont développés et qui ont été importants pour le développement du territoire, mais aussi sur le plan économique. Sans les moulins, pas moyen d’avoir de pain, donc ça a été vraiment un élément fondateur de la colonie et du développement du territoire. À une époque, il y avait autant de moulins qu’il y avait de clochers d’église», illustre la directrice et coordonnatrice du projet.

L’ouvrage recense ces moulins et explique leur fonctionnement, de même que l’histoire de leur développement, jusqu’à leur disparition entraînée par l’industrialisation de la mouture du grain.

Mme Brière espère que ce travail de recherche permettra aux moulins de la région et au rôle qu’ils ont joué dans l’histoire de la Mauricie d’éviter de sombrer dans l’oubli, alors que très peu sont encore debout en 2019.

«Il n’en reste presque plus sur le territoire, quelques vestiges à peine visibles. On essaie de sensibiliser à la préservation de ce patrimoine, mais ce n’est pas encore un succès», déplore-t-elle.

Ce livre est le fruit du travail de huit auteurs. Outre Mme Brière, Thérèse Lafontaine-Cossette, Denis Desfossés, Pierre Ferron, Léo-Paul Landry, Daniel Magny, Robert Parenteau et Micheline Roy-Raîche, récemment décédée, y ont contribué.

Il s’agit du troisième livre publié par la Société dans le cadre de son projet Héritage Théma. Les deux premiers étaient consacrés au rôle des rivières et des forêts dans le développement de la région.