Le Nouvelliste
L’ex-chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, battu dans Rosemont en octobre dernier et affranchi de la ligne de parti, y va d’une attaque frontale contre les libéraux.
L’ex-chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, battu dans Rosemont en octobre dernier et affranchi de la ligne de parti, y va d’une attaque frontale contre les libéraux.

Les libéraux devraient présenter des excuses aux enfants, dit Lisée

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
On devrait «interdire aux ex-ministres libéraux de venir verser devant les caméras des larmes de crocodile», lance avec ironie l’ancien chef péquiste Jean-François Lisée dans le débat concernant la protection de la jeunesse, à la suite de la mort d’une fillette de sept ans victime de sévices à Granby.