Le coordonnateur loisirs, culture et communications à la MRC de Mékinac, Alexis Rheault, et la coordonnatrice aux projets spéciaux et aux relations avec le milieu ainsi que coresponsable du dossier famille à la MRC, Julie Robillard, entourés de quelques enfants de l’école La Providence de Saint-Tite rencontrés mercredi dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfant.
Le coordonnateur loisirs, culture et communications à la MRC de Mékinac, Alexis Rheault, et la coordonnatrice aux projets spéciaux et aux relations avec le milieu ainsi que coresponsable du dossier famille à la MRC, Julie Robillard, entourés de quelques enfants de l’école La Providence de Saint-Tite rencontrés mercredi dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfant.

Les jeunes du primaire sensibilisés aux droits des enfants

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Saint-Tite — Plus grande richesse de nos sociétés, les enfants voient pourtant régulièrement leurs droits bafoués. C’est avec la volonté d’apprendre aux enfants leurs droits comme petit être humain qu’une équipe de la MRC de Mékinac est allée mercredi à la rencontre des élèves du primaire de sept écoles présentes sur ton territoire.

Les enfants ont pu découvrir la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations unies lors de cette activité organisée dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfant. Des élèves de 5e secondaire de l’école Paul-le Jeune de Saint-Tite et leur enseignant de français ont aussi contribué au succès de cette journée en élaborant un projet de vulgarisation et de présentation de la Convention.

«C’est la première Journée des droits de l’enfant que nous célébrons sur le territoire depuis que la MRC de Mékinac est accréditée MRC amie des enfants et nous tenions à donner le ton à cette démarche qui est grandement porteuse de sens pour nous, les élus, mais aussi pour toute l’équipe de travail», mentionne Michel Germain, maire de Grandes-Piles et élu responsable des questions familles et enfants à la MRC de Mékinac.

«À la base, nous voulions vulgariser la Charte des droits de l’enfant afin de la rendre accessible à des enfants de niveau primaire, mais aussi de créer un sentiment d’appartenance. Quoi de mieux que leur transmettre des messages écrits pas des jeunes de 5e secondaire qui proviennent de leur milieu?», ajoute Julie Robillard, coordonnatrice aux projets spéciaux et aux relations avec le milieu et coresponsable du dossier famille à la MRC de Mékinac.

Les phrases rédigées par les élèves de 5e secondaire se retrouvent aux côtés sur un napperon des articles de la Convention internationale des droits de l’enfant.

La MRC a visité mercredi les écoles primaires de la Passerelle à Notre-Dame-du-Montauban, le Sablon de Lac-aux-Sables, Masson de Sainte-Thècle, Primadel de Saint-Adelphe, Plein Soleil d’Hérouxville, Croisière de Saint-Sévérin et la Providence de Saint-Tite.