Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Raymond Poitras
Raymond Poitras

Les jardins communautaires du fleuve seront de retour à Trois-Rivières-Ouest

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Après un an d’absence, les Jardins communautaires du Fleuve pourront reprendre du service sur les terrains d’Hydro-Québec, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. L’organisme est présentement en période de recrutement après avoir perdu plusieurs de ses membres.

C’est qu’en raison des travaux majeurs pour remplacer la ligne de 230 kV entre Bécancour et Trois-Rivières, les amateurs de jardinage avaient été chassés pour faire place à de l’imposante machinerie, l’an dernier.

Plusieurs personnes ont aussi déménagé ou ont préféré ne pas revenir pour faire l’entretien de leur espace. Si bien que l’organisme se retrouve avec une quinzaine de terrains libres pour faire de la récolte communautaire.

Après un an d’absence, les Jardins communautaires repartent aussi de loin, puisque les membres n’ont pas pu entretenir les terrains en 2020. «Ils nous ont quasiment mis dehors l’année passée quand ils sont arrivés avec la machinerie. Donc, on ne pouvait plus avoir accès. Cette année, il faut qu’ils viennent refaire la tourbe à la grandeur et nous autres, le rotocultage va se faire le mois prochain», mentionne le président de l’organisme, Raymond Poitras.

Les Jardins communautaires du Fleuve, qui existent depuis une trentaine d’années à Trois-Rivières-Ouest, ont déjà eu jusqu’à une quarantaine de terrains. Mais comme c’est maintenant la Ville de Trois-Rivières qui s’occupe du rotocultage, il a fallu revoir ce nombre à la baisse. «La Ville ne voulait pas rotoculter le fond parce qu’on ne le louait pas souvent. On fait donc juste les trois premières rangées et ça nous donne une trentaine de terrains, indique Raymond Poitras. Dans les terrains communautaires, on est les seuls qui en ont autant que ça. C’est le plus gros dans la région.»

Pour le moment, il y a la moitié des terrains qui sont encore disponibles. Les espaces de 30 pieds par 30 pieds se louent 40 $ pour la saison. Pour un demi-terrain de 15 pieds par 30 pieds, le coût est de 30 $.

Chaque terrain est alimenté en eau et l’organisme fournit l’outillage. Par contre, en raison de la COVID-19, il est préférable d’apporter ses outils, puisqu’il n’y aura personne sur place pour désinfecter entre chaque utilisation.

Les gens intéressés peuvent contacter le président Raymond Poitras au 819-692-4608. En fonction du nombre de personnes qui auront réservé un espace, celui-ci pourra faire rotoculter l’espace nécessaire.