Le Nouvelliste
Le maire de Shawinigan, Michel Angers.
Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

«Les gens sont restés sans voix»

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Comme tous ses collègues réunis dans la Vieille capitale pour les assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec, le maire de Shawinigan, Michel Angers, a figé lorsque le premier ministre, François Legault, est venu annoncer que son gouvernement ne pourrait respecter, à court terme, son engagement de verser un pour cent des revenus de la taxe de vente aux villes et villages de la province. Les négociations entourant le renouvellement du pacte fiscal s’annoncent assez complexes.