Les élèves de l’école secondaire Chavigny recevront une vidéo souvenir de cette journée lorsque le montage sera effectué.
Les élèves de l’école secondaire Chavigny recevront une vidéo souvenir de cette journée lorsque le montage sera effectué.

Les finissants honorés dans deux écoles de la région

TROIS-RIVIÈRES — Les écoles secondaires du Rocher et Chavigny ont offert tout un cadeau à leurs finissants, lundi, afin de souligner leur passage au niveau supérieur. En plus d’apprendre que leur traditionnel bal sera repris l’an prochain, les élèves de cinquième secondaire de ces deux établissements ont pu profiter tous ensemble d’une journée organisée en leur honneur.

Photos de finissants, parcours dans l’école, signature des albums, réalisation d’une murale souvenir et plusieurs autres activités étaient au menu pour les finissants de l’école du Rocher. Ceux-ci ont également reçu des masques aux couleurs de l’établissement, des gants ainsi que des stylos afin qu’ils puissent se côtoyer en toute sécurité.

Pour ce qui est de l’école Chavigny, où une journée pour les finissants avait déjà été tenue il y a de cela deux semaines, les élèves ont été convoqués sur place afin d’aller chercher leurs albums et de les faire signer par leurs professeurs et collègues. Ils ont également pu effectuer le traditionnel lancer du mortier soulignant leur départ du secondaire. Un DJ était présent sur place pour animer la journée.

Toutefois, ce qu’ils ne savaient pas avant leur arrivée, c’est qu’à l’intérieur des albums était cachée une invitation surprise à une reprise de leur bal de finissants le 13 mars 2021, date symbolique lors de laquelle les écoles ont été fermées cette année.

Les finissants de l’école secondaire du Rocher s’étaient mis sur leur 31 pour souligner leur départ du secondaire. Sur la photo: les élèves Vincent Saint-Pierre et Rebecca Poudrier.

«On trouvait vraiment important qu’ils aient la chance de vivre ce moment unique, c’est pourquoi on leur promet un bal le 13 mars 2021, si l’urgence sanitaire décrétée par la santé publique n’est plus d’actualité à ce moment», a fait savoir la directrice adjointe responsable des secondaires quatre et cinq de l’école secondaire Chavigny, Vanessa Gauthier.

L’école du Rocher a d’ailleurs elle aussi indiqué que sa collation des grades ainsi que son bal seraient repris l’an prochain. L’administration de l’établissement n’a cependant pas encore déterminé de date idéale pour tenir cet événement.

Dans une école comme dans l’autre, cette activité spéciale mise sur pied dans le but de pallier l’annulation des événements de fin d’année s’est avérée un franc succès. Selon les instigateurs de ces deux événements, il s’agissait d’une chance unique pour les étudiants de mettre un baume sur les déceptions vécues dans les derniers mois.

«On a reçu des remerciements gros comme la Terre. Les élèves comme les parents étaient vraiment contents de voir tous les efforts qu’on avait déployés pour eux en si peu de temps. De plus, presque tous nos étudiants ont participé, ce qui nous a montré à quel point ils y tenaient», a souligné la directrice de l’école secondaire du Rocher, Nancy Jacob.

Un photographe était sur place afin d’offrir aux élèves de cinquième secondaire la chance d’avoir eux aussi leur photo officielle. Sur la photo: la finissante Laia Hoffman.

Le personnel impliqué

Par ailleurs, la fin d’année en queue de poisson a également déçu bon nombre d’enseignants, qui souhaitaient souligner en bonne et due forme le départ de ces élèves qu’ils avaient vu grandir au fil des années. Pour le personnel de ces deux écoles secondaires, il était donc primordial d’être présents lors de cette journée mémorable.

«J’avais au moins 60 membres du personnel dispersés sur tout le trajet qu’on avait dessiné dans l’école. Pour eux, c’était inacceptable de laisser partir ce groupe d’étudiants sans un dernier au revoir», a raconté Nancy Jacob.

Le respect des mesures de sécurité, une priorité

Bien qu’il puisse être ardu de réunir des centaines d’élèves et de faire en sorte qu’ils conservent tous une distance sécuritaire entre eux, les deux établissements ont fait du respect des mesures imposées par la Santé publique une priorité.

À du Rocher, des bureaux avec les noms de chaque élève avaient été aménagés dans les gymnases de l’école. De plus, entre chacun des pupitres, un désinfectant pour les mains avait été déposé au sol. Ainsi, les étudiants ont pu s’assurer de ne pas transmettre de bactéries aux autres en signant les albums. Enfin, tous les livres de finissants seront laissés à l’intérieur de l’école pendant 48 heures, de sorte qu’il ne reste aucun microbe dessus lorsque les étudiants en prendront définitivement possession.

Des masques à l’effigie de l’école secondaire du Rocher avaient été remis aux finissants, qui ont ainsi pu se côtoyer tous ensemble pour une des dernières fois. Sur la photo: les élèves Vincent Saint-Pierre et Rebecca Poudrier.

L’administration de l’école Chavigny, quant à elle, a plutôt choisi de séparer ses élèves de cinquième secondaire en deux groupes, qui sont venus à des heures différentes de la journée.