Le Nouvelliste
Le chef de la CAQ a écorché le parti libéral sur sa gestion des ressources réservées aux aînés. Des pratiques «gênantes» minent actuellement la réputation du Québec, qui doit traiter ses personnes âgées avec beaucoup plus de dignité, selon François Legault.
Le chef de la CAQ a écorché le parti libéral sur sa gestion des ressources réservées aux aînés. Des pratiques «gênantes» minent actuellement la réputation du Québec, qui doit traiter ses personnes âgées avec beaucoup plus de dignité, selon François Legault.

Les fédéralistes ont une autre option, dit la CAQ

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina
Le Soleil
Pour la première fois cette année, les Québécois fédéralistes pourront voter pour un autre parti que celui des libéraux sans s’inquiéter du fait que le débat référendaire soit relancé. C’est du moins ce qu’a affirmé François Legault en clôture du congrès national de la CAQ, au Centre des congrès de Lévis dimanche, parlant de son parti comme la voie unique pour tous les Québécois qui souhaitent sortir du régime libéral.