Le suspect serait impliqué dans plusieurs dossiers de fraude par cartes de crédit.

Les faits divers en bref

Fraudeur par cartes de crédit recherché
La Sûreté du Québec est à la recherche d'un suspect qui serait impliqué dans plusieurs dossiers de fraude par cartes de crédit, survenus à plusieurs endroits au Québec, dont Saint-Léonard-d'Aston.
L'homme aurait commis ses crimes entre le 13 et le 19 janvier dernier. Il aurait effectué des achats dans plusieurs commerces à l'aide de cartes de crédit faussement obtenues, pour lesquelles il aurait volé l'identité de personnes pour se les procurer.
Le suspect mesure 1,78 mètre et pèse environ 86 kg. Il a les cheveux châtains avec possiblement des mèches blondes, il est rasé sur les côtés et le dessus est coiffé sur le côté. Il porte une barbe de style «beigne» autour de la bouche.
Au moment des événements, il portait un manteau noir à capuchon avec une fermeture éclair de couleur argent, et deux petites lignes blanches sur ses manches au niveau des poignets.
Il aurait aussi sévi à Laval, Saint-Jérôme, Sainte-Agathe-des-Monts et Montréal.
Toute information peut être communiquée au 1-800-659-4264.
Attention au porte-à-porte frauduleux
La Sûreté du Québec a profité du mois de la prévention de la fraude, qui va se terminer bientôt, pour rappeler aux citoyens d'être vigilants quand des entreprises ou des individus proposent des services en faisant du porte-à-porte afin d'éviter de se faire prendre par des individus malintentionnés.
«Il y a eu des cas en Mauricie et ailleurs [...] Il faut bien s'assurer que les gens aient un permis de la Ville pour solliciter les citoyens. S'ils n'en ont pas, il faut nous contacter», a fait savoir la porte-parole de la Sûreté du Québec, Annie Thibodeau.
Les autorités rappellent que la prudence est de mise avant d'accorder un contrat, et qu'il est préférable de vérifier les informations dans un premier temps et même de demander un deuxième avis.
«Si les gens ont un permis, il est quand même toujours bon de demander un deuxième avis à une entreprise qui a pignon sur rue», a ajouté la porte-parole.