Jean-Paul Néashish a été condamné à six ans d'emprisonnement.

Les faits divers en bref

Dossier clos pour Jean-Paul Néashish
Reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation de nature sexuelle et condamné à six ans de prison, l'ancien chef de police de la communauté atikamekw de Wemotaci, Jean-Paul Néashish, souhaitait aller en appel du verdict de culpabilité rendu en première instance.
L'accusé avait été débouté devant la Cour d'appel du Québec en novembre 2016. En janvier, il avait présenté, toujours devant la Cour d'appel du Québec, une demande de révision de cette décision qui lui refusait la permission d'en appeler de sa culpabilité, une procédure peu courante. 
Toutefois, Jean-Paul Néashish a annoncé, mardi, par l'entremise de son avocat, son désistement. C'est donc dire que le dossier de Jean-Paul Néashish est désormais clos.
Perquisition et arrestations en matière de stupéfiants à Louiseville
Un homme de 38 ans et une femme de 29 ans ont été arrêtés lundi après-midi dans une résidence de la rue Saint-Aimé à Louiseville en lien avec de la possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic. Les policiers du poste de la MRC de Maskinongé de la Sûreté du Québec ont effectué une perquisition en matière de stupéfiants dans cette résidence et ont procédé à l'arrestation du duo sur place.
Les deux suspects ont été libérés sur promesse de comparaître. Ils reviendront à la cour à une date ultérieure pour probablement être accusés de possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic.
Lors de la perquisition, les policiers ont saisi près de 1500 comprimés de méthamphétamine, du haschisch, du cannabis et de l'argent. Cette enquête a été initiée il y a quelques mois, à la suite d'informations reçues du public. 
L'opération a mobilisé près d'une dizaine de policiers. Rappelons que toute information en lien avec la production ou le trafic de stupéfiants peut être transmise, de façon confidentielle, à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.