Les enseignants paradent pour les élèves hérouxvillois [VIDÉO]

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
HÉROUXVILLE — La fermeture des écoles, on s’imagine, a dû apporter bien du bonheur aux élèves, qui voyaient leur semaine de relâche se prolonger en raison de la pandémie de COVID-19. À Hérouxville, toutefois, les enseignants de l’école primaire Plein Soleil ont constaté que leurs élèves étaient plutôt tristes de ce congé forcé. Ils ont donc décidé, lundi, d’organiser une «parade de réconfort», passant devant la maison de chacun des 85 élèves de l’école pour les saluer.

«Chacune d’entre nous (les enseignantes), on a appelé nos élèves et on a vraiment senti qu’ils s’ennuyaient. Ils comprennent ce qui se passe, mais ne le vivent pas bien. On a senti qu’ils avaient un manque au niveau humain. Tout le monde est bien, en sécurité et bien entouré par ses parents, mais il y a un petit manque au niveau humain», explique Isabelle Germain, enseignante à l’école Plein Soleil et organisatrice de la parade.

Mme Germain dit s’être inspirée d’une autre parade qui a eu lieu la semaine dernière dans le secteur de Saint-Georges-de-Champlain, à Shawinigan, pour les élèves de l’école Dominique-Savio. Avec ses collègues, elle a contacté la municipalité de Hérouxville, son service incendie, le personnel de l’école Plein Soleil et les chauffeurs d’autobus. Tous ont accepté sans hésiter. Les agents de la Sûreté du Québec dont le poste est situé à Saint-Tite ont pour leur part accepté d’escorter la parade.

«On n’est pas une grosse école, alors vu que les règles de distanciation étaient faciles à respecter, on a fait chaque rang, on est passé devant chaque maison d’élèves. On est tous resté dans notre voiture. Ça a duré 1 h 30 pour faire le tour, on est passé par le secteur de Lac-à-la-Tortue aussi. C’était magnifique de voir les familles au rendez-vous. Des gens se sont même déguisés dans leur cour, sur leur galerie», s’exclame Mme Germain.

Le maire de Hérouxville, Bernard Thompson, se réjouit de cette initiative. Il confirme par ailleurs que le convoi a circulé tout en respectant à la lettre les consignes de distanciation sociale.

«Ç’a été extrêmement positif, il n’y a pas eu d’indiscipline. Ça s’est très bien passé», souligne-t-il.

La «parade de réconfort» n’a d’ailleurs pas profité uniquement aux élèves de l’école Plein Soleil. L’ensemble de la population hérouxvilloise a pu admirer le spectacle, lundi.

«Au départ, c’était pour les enfants, mais on a vu que c’était beaucoup plus large, beaucoup de gens ont été touchés par ça. Ça nous a fait énormément de bien aussi, on a vu des personnes âgées nous faire des signes de cœur avec leurs mains», se réjouit Mme Germain.