Sur l’initiative de la conseillère municipale Caroline Bérubé, de nouvelles tables d’échanges ont été créées lors de la dernière assemblée publique du conseil municipal.

Les élus veulent échanger avec les citoyens

LA TUQUE — La conseillère municipale Caroline Bérubé veut mettre en place de nouvelles tables d’échange pour favoriser la participation des citoyens au processus décisionnel. Par cette initiative, le conseil municipal de La Tuque s’assurer que les décisions qui sont prises au sein de la Municipalité correspondent aux besoins et aux attentes de la population.

«Je pense que dans le monde d’aujourd’hui, un élu municipal doit s’assurer d’être le plus près possible des citoyens, les deux pieds bien ancrés sur le terrain. Parfois on prend des décisions en pensant qu’on répond aux besoins des gens, mais ce n’est pas nécessairement le cas. C’est aussi important d’aller chercher de nouvelles idées. Il faut intéresser les citoyens à participer davantage au développement de leur ville. Plus nous serons nombreux à s’impliquer pour faire progresser notre ville, meilleure elle se portera», a souligné Caroline Bérubé, la conseillère municipale qui animera ces nouvelles tables d’échanges citoyennes qui se réuniront jusqu’à trois fois par année.

Six tables d’échanges différentes ont été créées en fonction des intérêts et des groupes d’âge. Il y a donc une table pour les jeunes âgés de 12 à 18 ans, une autre pour la population active, soit les adultes de 18 à 55 ans, une troisième pour les retraités âgés de 55 ans et plus, une autre pour les citoyens autochtones qui vivent en milieu urbain, une table pour les entrepreneurs, incluant les entreprises d’économie sociale et les organismes communautaires, ainsi qu’une dernière pour les nouveaux arrivants, soit ceux qui habitent la municipalité depuis plus ou moins deux ans.

«Les enjeux municipaux suscitent beaucoup d’intérêt dans le milieu. Les gens en parlent souvent entre eux, mais c’est rare que ces commentaires et ces idées se rendent jusqu’au conseil municipal. Avec ce projet, on veut démontrer à nos citoyens que ce qu’ils ont à nous dire est intéressant et qu’on souhaite qu’ils s’impliquent dans leur collectivité en partageant leurs idées et leur opinion. J’espère que les gens seront intéressés par le projet et vont s’inscrire en grand nombre, car il n’y a pas de limite aux places disponibles sur ces tables d’échanges», ajoute Mme Bérubé.

Les citoyens qui désirent participer ont jusqu’au 18 mai pour s’inscrire via le formulaire de candidature sur le site web de la ville. Le formulaire est également disponible à l’hôtel de ville, ainsi que dans les bureaux municipaux des secteurs de La Croche et de Parent.